Accoucher l’hiver : les avantages et les inconvénients en 5 points

pregnant woman winter

À toi dont l’accouchement est  prévu cet hiver et qui se demandes si c’est une bonne affaire, voici quelques avantages et inconvénients qui pourraient bien t’éclairer sur ta fin de grossesse et ton accouchement hivernal.

#1  Les vêtements

Fille, ta date d’accouchement est prévue cet hiver? C’est le cas de le dire : attache ta tuque! Pis quand je dis attache ta tuque, j’aurais bien pu dire attache tes bottes, mais on le sait toutes les deux que tu te rendras pas jusque là encore longtemps… Parce que c’est ça accoucher l’hiver : pu être capable d’attacher ses bottes pis acheter un manteau qui va durer deux mois (ou peut-être même ne pas s’acheter de manteau et penser que ça va être correct… erreur de débutante).

MAIS, ça veut aussi dire que pendant les premiers mois de ta grossesse, tu rentrais encore dans ton linge d’été. Même que ta petite robe pourrait bien te tougher l’automne aussi si tu la portes avec un legging. De manière générale on va se le dire, c’est plus facile de stretcher un chandail de laine avec sa belle bedaine de femme enceinte que d’agrandir un petit top d’été.

Je te le dis, le confort d’une bedaine de femme enceinte, c’est l’hiver que ça se passe.

#2  La nourriture et les vacances

Accoucher en hiver, ça veut dire être enceinte l’été. La saison parfaite des drinks et des bières sur les terrasses. Bière et drinks évidemment que toi tu ne boiras pas. Je te rassure être enceinte dans le temps des fêtes, c’est pas mal la même affaire! L’été, c’est aussi la saison des vacances, mais toi tu restes chez vous parce que l’idée même de faire quatre heures de char te donne mal au cœur et que de toute façon, t’aurais bien que trop envie de pisser.

Regarde les choses du bon côté, avec ton accouchement l’hiver, tu étais enceinte dans le temps des fêtes et tu t’es permis de manger absolument tout ce que tu voulais. Ben quoi tu manges pour deux! (Même si t’es pas supposée.) Tu t’es peut-être même permis de quitter un ou deux party plate pour cause de grande fatigue. Yeah!

#3  L’activité physique

Si t’accouches en hiver, ça se pourrait aussi que tu ne sortes plus dehors un petit bout avant ton accouchement parce qu’avec la glace et la neige, les risques de te blesser sont trop grands. Et après avoir accouché, oublie ça les longues marches, ce sera beaucoup trop froid pour le bébé.

Le bon côté? Gérer la crème solaire et l’exposition au soleil risque d’être un peu moins stressant l’été venu.

#4  La température

Quand ta date d’accouchement est prévue l’hiver, engage-toi quelqu’un pour déblayer ta cour. Peu importe si t’habites la ville ou la campagne, quand tu vas avoir des contractions le lendemain d’une tempête, tu vas être bien contente que ton chum ne se tape pas deux heures de pelletage (parce que tout le monde le sait, côté timing dame nature, c’est une comique pour les accouchements). Pis ça, c’est sans compter s’il y a une tempête de neige LA JOURNÉE de ton accouchement. À ce moment-là, je prie pour que ton char parte, que les chemins soient déblayés comme du monde pis que tu ne suives pas une charrue à 10 km/h jusqu’à l’hôpital. Pis évidemment, je te souhaite de ne pas rester prise quelque part dans un banc de neige… Fait vécu.

MAIS, accoucher l’hiver, ça veut aussi dire que tu passes l’été avec une bedaine de grosseur petite à moyenne. C’est assez pratique durant les canicules. Pis, entre toi et moi,  traîner un 50 lbs d’extra, c’est toujours plus plaisant à -10 qu’à +30.

#5  L’hôpital et le retour à la maison

À l’hôpital, ça se peut que tes visiteurs laissent des traces de slush sur le plancher de ta chambre et pis que toi avec tes pieds nus, tu marches dedans. Pis quand vous allez retourner à la maison, va falloir que ton chum fasse chauffer le char et que tu exposes ton enfant à une température beaucoup trop froide à ton goût pour ce petit être qui n’a jamais senti le vent sur sa peau.

MAIS, l’hiver les routes sont moins belles alors il y a moins de monde qui vont venir te visiter, ce qui peut être une bonne chose si tu as besoin de te reposer. Non seulement tu vas pouvoir te reposer, mais en plus, en ayant moins de visites, tu vas exposer ton nouveau bébé à beaucoup moins de microbes en restant chez vous. Il pourra donc se bâtir un système immunitaire un peu plus tranquillement.

Peu importe la saison à laquelle t’accouches, n’oublie jamais que c’est le résultat qui compte.

Bon accouchement!

Geneviève L.
GENEVIÈVE L.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *