Ma mère de vie

mother hug daughter

Je suis née dans un mauvais environnement. Dans un monde qui n’était pas apte à me donner ce dont j’avais besoin pour devenir une bonne personne. Je suis arrivée dans cet univers sans le demander et les personnes qui m’ont conçue n’auraient peut-être pas dû. Ce n’est pas tout le monde qui a le don inné pour être de bons parents, de s’occuper de ses enfants comme il se doit, en leur apprenant  l’amour, le  respect et des valeurs profondes.

Mais toi, tu l’avais ce don. Tu l’avais tellement que tu avais déjà une grande famille quand je suis arrivée près de toi. Tu m’as accueillie comme si j’en faisais déjà partie. Tu m’as fait une place dans ta maison et tout à la fois dans ton cœur. Tu m’as offert la parcelle d’amour à laquelle j’avais droit et tu m’as redonné foi. Foi en la vie, foi au rire, foi en autrui et surtout foi en soi.

Tu sais, ce que tu m’as donné comme temps de qualité auprès de toi a fait en sorte qu’aujourd’hui, je suis fière de la femme que je suis. Souvent, c’est en voyant qu’on est aimable qu’on finit par s’aimer. Sans toi, je ne sais pas ce que je serais devenue, je me serais sans doute perdue.

Parfois, je regarde  ma vie passée et je ne trouve pas les mots pour te remercier. Tout l’amour que tu m’as donné ne sera jamais égalé par tous les mercis que j’ai pu te dire et que je te dirai. Même quand je te donnais du fil à retordre, tu as tenu ton bout et tu as continué à m’aimer, à m’accompagner dans ma vie et à m’épauler pour développer mes qualités.

Tu aurais pu ne pas me vouloir, ne pas me voir et me laisser dans la vie avec ce qu’elle m’avait donné comme base. Tu aurais pu te concentrer sur la famille que tu avais déjà, la préserver et ne pas me laisser entrer. Tu aurais pu être ma fée marraine à l’occasion, en me donnant des cues de temps en temps.

Mais avec toi, c’est tout ou pas du tout. Tu m’as pris sous ton aile pour de bon, en te disant que quoi qu’il arrive, tu ne me laisserais pas tomber. Tu m’as guérie de mes blessures et tu m’as donné goût au futur.

Tu as été ma maman de cœur, ma mère de vie.

Je t’en remercie.

Margaux MacKay
MARGAUX MACKAY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *