Prends soin de ta famille pis laisse faire le monde

family in living room

Si tu es comme moi, tu avais, naguère, une tante ou une grand-mère fatigante pour deux qui répétait à qui mieux-mieux que « la famille, t’sais, c’t’important! «  ou « Tant qu’y a la famille, toutte va ben ». Pis ça te tombait sur les nerfs pas rien qu’à peu près. Chaque événement, rencontre, party – name it – où les membres de ladite famille se réunissaient était propice à un garrochage en bonne et due forme de la désormais célèbre phrase de la matante en question.

Je ne t’apprendrai rien en te disant que tes racines, elles viennent de ta famille. (L’expression ARBRE généalogique, ça doit venir de là, hein?) Et maintenant, tes p’tits sont en train de planter leurs propres racines. Leur généalogie à eux, avec les valeurs qui y sont rattachées. Pis, ben, comme faut arroser ces mini-pousses souvent, en leur donnant beaucoup d’amour…ça prend du temps. Ben oui, t’sais, cette patente ben rare qu’on aimerait pouvoir acheter en caisse de douze au Costco?

Où je veux en venir? C’est ben ben simple.

Trop souvent, tu te sens coupable. Pour un paquet d’affaires, mais surtout de pas avoir le TEMPS de faire plaisir à tout le monde : la mamie qui s’ennuie, frérot qui aurait besoin d’aide pour son patio, le p’tit voisin qui fait une méga-fête-d’anniversaire-avec-les-jeux-gonflables-pis-un-clown-pis-toute-pis-toute, sans oublier tes propres amies avec lesquelles t’es–plus-que-due pour aller prendre un verre. Juste un.

Aujourd’hui, j’ai le goût que tu arrêtes de te sentir coupable. Tout de suite.

Tu as le droit de manquer de temps. Ta priorité, c’est ta famille, et c’est normal. Même que c’est super positif. C’est ton cocon, c’est l’endroit où tu te sens bien. C’est là où tes enfants veulent être. S’ils sont pitchés d’un bord pis de l’autre, avec de surcroît une maman qui rêve de ses pantoufles ou de son verre de vin tranquille, ils n’auront pas de plaisir, et ton sentiment de culpabilité qui t’aura fait pencher vers cette option « côté obscur » sera remplacé par des REGRETS.

Ouch. ÇA, ça fait mal.

Oublie pas que les racines de tes enfants, les tiennes, les vôtres, doivent êtres fortes, bien plantées, pour grandir. S’épanouir, ça ne se fait pas du jour au lendemain. Élever un enfant, c’est un travail que tu tentes d’accomplir au quotidien. Et la dernière chose dont tu as besoin, c’est de faire plaisir à l’un pis à l’autre, pis de te sentir obligée de tenir un agenda de visites digne du président des États-Unis pour prouver… prouver quoi, au juste?

Ton cocon familial, c’est ce qu’il y a de plus important. Prends-en donc soin.

Si tu as le goût de rester enfermée une journée avec tes marmots pis de ne voir personne d’autre, fais-le. Si tu sens que t’es pas au bon endroit au bon moment, que personne n’est bien, pars. N’attends pas. Si tu sens que tu es en train d’aller à l’encontre de ce qui est important pour toi, tes valeurs (entre autres), pis que tu feel croche, arrête. La famille, c’est l’essence de tout. Ton couple, tes enfants, toi. Point barre.

Si tu es comme moi, tu commences toi aussi, aujourd’hui, à te rendre compte que ta fameuse matante qui scandait son inlassable ritournelle sur l’importance de la famille… elle n’avait peut-être pas tout à fait tort.

Lysiane Beaubien
LYSIANE BEAUBIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *