8 choses qui te manquent pendant ton congé de maternité

bored housewife

Le congé de maternité, c’est un maudit bon moment dans la vie d’une mère. N’empêche que ça se peut ben que certaines choses te manquent…

#1  Manger chaud

C’est connu, quand tu mets bas, tu manges froid pis c’est pas pour rien que ça rime. Avec un nouveau-né sur les bras, tu ne sais jamais de combien de temps tu disposes pour cuisiner et/ou pour manger et la plupart des bébés ont un sensor intégré prêt à se faire aller dès que tu enfournes ta première bouchée de spaghetti chaud.

#2  Parler avec un adulte

C’est super de passer la journée avec ton petit être rose, mais force est d’admettre qu’à part dormir, gazouiller et faire caca, il est pas très entertainant. Ça fait que quand ça fait six heures en ligne que tu es en sa seule compagnie, ça se peut que tu commences à te parler toute seule pis quand ça fait six mois que tu passes tes grandes journées à vivre de même, ça se peut que les contacts sociaux avec des adultes te manquent dangereusement et que tu craignes de frôler la folie.

#3  T’habiller le matin

En restant chez vous, t’as le privilège de ne pas plus avoir besoin de te préparer le matin. Exit le peignage pis les beaux outfits, tu restes en mou. Sauf que des fois, quand tu te croises à deux heures de l’après-midi habillée exactement comme quand tu t’es levée avec ton chignon mou, ça t’arrive de te trouver moche pis il te semble que ce serait une maudite bonne idée de t’habiller le lendemain. Idée que tu remettras à l’infini jusqu’au jour où tu retourneras travailler.

#4  Avoir d’autres objectifs qu’endormir le p’tit pis clancher ta troisième brassée de foncé

Ta vie se résume à endormir, nourrir et changer un bébé, à laver de la vaisselle, à passer la balayeuse en quatrième vitesse pendant que le p’tit niaise dans sa chaises vibrante et à prendre ta douche une fois tous les trois jours quand ça adonne. Côté challenge, on repassera. Tu vis pas le summum de la réalisation de soi, mettons, pis ça se peut que le simple fait de prévoir une commission à la pharmacie t’énerve comme quand t’avais douze ans pis que t’étais allée voir le show des Backstreet Boys.

#5  Virer une brosse

T’aimais ben ça en virer une, une fois de temps en temps. Mais depuis ta grossesse, t’as jamais osé. Tu sais que le p’tit va se lever dans un maximum de quatre heures pis que tu vas regretter amèrement ta quatrième coupe de vin. Mais c’est pas ben grave puisque maintenant, t’es pratiquement saoule après la première. V’là une maudite belle façon de sauver de l’argent.

#6  Dormir

Eh oui. C’est ta réalité. T’as beau être en « congé » de maternité, du temps off, t’en as pas. Certains osent te dire de dormir le jour en même temps que le p’tit, mais tu sais pertinemment que chaque seconde de la sieste de ta progéniture est aussi rare que précieuse et chaque fois qu’elle se présente, tu dois faire des choix déchirants; prendre une douche ? Faire la vaisselle ? Préparer le souper ? Partir une dernière brassée ?  Dormir ne fait pas partie des options.

#7  Le temps où ton chum faisait le ménage

Heureusement, ils ne voient pas tous les choses de même, mais force est d’admettre que ben des gars pensent à tort que parce que t’es en congé de maternité, t’as le temps en masse de faire le ménage de fond en comble et qu’ils n’ont plus à mettre la main à la pâte parce qu’ils travaillent eux autres, t’sais.

#8  Les soirées collés

T’es brûlée, mais par moments, ton homme te manque et à chaque fois que vous vous installez pour écouter une émission quelconque à huit heures le soir, le sensor qui détecte les soupers chauds s’emballe pour cause de moment de rapprochement entre adultes. Ça fait qu’il t’arrive de t’ennuyer des moments intimes avec papa.

Mais fais-toi en pas, le temps passe vite pis tu seras bientôt de retour au travail, nostalgique du temps où tu passais tes journées à te parler toute seule en changeant des couches, parce que y’a rien de plus doux que de t’occuper de ton petit.

Surtout avant qu’il sache parler. Pis marcher. Pis s’obstiner. Et que ta vie devienne potentiellement un enfer.

logo parfaite maman cinglante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *