8 choses qu’on ne t’avait pas dites à propos de ton corps post-partum   

woman with jeans

Il y a certaines choses qu’on omet de dire aux nouvelles mères à propos de leur corps post-partum pour s’assurer que l’humanité ne se ramasse pas en voie d’extinction. En voici huit.

#1  Les chances de retrouver ton poids d’avant sont de minces à nulles

Tout le monde te trouve belle avec ta grosse bedaine pis ton médecin est ben fier de ta prise de poids. Dans un élan de naïveté, tu te vois déjà reporter tes culottes de l’année passée en sortant de l’hôpital. Écoute, je voudrais surtout pas te décourager, mais dans l’optique de t’offrir un portrait réaliste de la suite, tu peux t’attendre à ce qu’une couple de livres te collent aux fesses et plus souvent au ventre tel un pneu dodu dont la raison d’être est peut-être finalement de servir de coussin à ton nouveau-né. Même quand il aura cinq ans.

#2  Tu vas étrangement toujours perdre tes culottes malgré ton mou de ventre

Malgré ta prise de poids, six mois après avoir accouché et t’être enfin débarrassée des culottes de maternité que tu auras continué de porter trop longtemps à ton goût, tu vas réaliser que tu perds tes culottes. Peu importe la taille ou le modèle que tu achèteras. Comme si ton corps avait pris la forme d’un genre de poire sur laquelle les culottes glissent comme l’eau sur le dos d’un canard. Et rien de tel que de perdre ses culottes avec un bébé dans sa coquille de vingt livres dans les bras, je t’en passe un papier.

#3  Ton ventre pourrait prendre des allures de Jell-O pour de bon

Toutes les actrices que tu as vues dans les revues retrouvent leur poids pré-grossesse dans le temps de le dire mais surtout, elles retrouvent leur fermeté abdominale en deux temps trois mouvements. Tu seras parfaitement en droit de suspecter qu’elles ont subi une chirurgie plastique ou une séance de Photoshop en bonne et due forme quand tu te taponneras la peau de ventre qui a l’air de faire un sourire par en bas.

#4  Tu vas craindre la calvitie avec raison

On t’avait dit que tu perdrais ton surplus de cheveux suite à l’accouchement. Mais ce qu’on ne t’a pas dit, c’est qu’il allait tellement peu t’en rester sur la tête que tu allais sincèrement craindre de devenir chauve, au grand dam de ton chum qui n’en finira plus de déboucher les tuyaux au Drano.

#5  Rien ni personne ne peut garantir ce qu’il va advenir de tes seins

Certains vont te dire que l’allaitement va les aider, d’autres vont te dire que ça va les scrapper pour de bon pis dans tous les cas, le temps va aussi faire son œuvre. Bref, personne ne peut réellement te confirmer ce qu’il adviendra de tes seins.

#6  C’est comme si tu t’étais fait greffer des cernes permanents

Tu n’auras plus jamais l’air incroyablement en forme sans une bonne couche de cache-cernes en raison de tes cernes permanents, creusés trois pouces d’épais en dessous de tes yeux, gracieuseté de ton pu de sommeil.

#7  Tes sourcils fournis vont devenir une norme

Avant d’accoucher, tu te faisais toujours un devoir de t’épiler les sourcils pour faire quelque chose de cute, t’sais. Après ton accouchement, les sourcils fournis et épars pourraient devenir la norme. Pis c’est ben correct de même. De toute façon, ce qui fesse dans ton visage maintenant et qui éclipse tout le reste, ce sont tes cernes. C’est ben safe.

#8  Tu vas t’en sacrer

Malgré la dégradation considérable de ton état corporel général suivant la naissance de ton p’tit, les hormones et la petite bête rose qui te regarde en hurlant sa vie souriant, feront de toi une personne épanouie qui a décidé de revoir ses priorités et de considérer que le body c’est overrated pis que l’essentiel est pas mal plus grand et moins superficiel même si ça te fait parfois un petit pincement au coeur de passer devant le miroir.

C’est ben fait pareil, la vie, hen ?

logo parfaite maman cinglante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *