Mon garçon, j’ai besoin de prendre des vacances de toi

woman in the sun with suitcase

Mon amour, je t’aime, mais j’ai besoin de partir. Je te promets d’être revenue avant même que mon absence ne te pèse, mais sache que je pars sans culpabilité.

J’ai besoin de freiner le temps qui passe trop vite et de respirer un bon coup. Il me semble que notre vie défile à une vitesse folle comme un film qu’on écoute sur avance-rapide, un film dont les intrigues et les rebondissements me remplissent de joie et m’épuisent à la fois. La terre tourne tellement vite depuis ta naissance que j’en perds l’équilibre par moment et j’ai besoin de me poser, l’espace de quelques jours, pour retrouver mon centre de gravité.

J’ai besoin de fermer les yeux et d’écouter le silence. Avant ta naissance, je me plaisais à le laisser me bercer pendant des heures, comme on se laisse porter par le son des vagues sur le bord de la mer. Ta petite voix est de loin le plus belle des mélodies que je connaisse et je sais que ces quelques jours de silence me permettront d’en apprécier un peu plus toute la beauté à mon retour.

J’ai besoin de ne m’occuper que de moi, le temps de quelques levers de soleil. Rien ne remplit davantage mon cœur d’amour et de bonheur que de te bercer dans la nuit lorsque tu fais un cauchemar, de te servir ton bol de céréales en prenant soin d’y mettre juste assez de lait et de te retrouver à la fin d’une longue journée de travail mais parfois, les responsabilités qui m’incombent dans mon rôle de mère me pèsent même si elles me rendent heureuses et je sais que ces quelques jours loin de toi me permettront de faire le plein pour mieux m’occuper de toi à mon retour. Avec plus de patience. Avec plus de légèreté. Mais avec le même amour.

J’ai besoin de retrouver ton père. Ta venue nous a unit d’une façon indescriptible, mais elle nous a aussi éloignés, faute de temps pour soigner notre couple comme nous l’aurions parfois voulu. Faute d’énergie pour panser les blessures de nos disputes sur l’oreiller. Faute de matins amoureux pour s’aimer. Faute des priorités qui ont changé et de notre difficulté à s’adapter à notre réalité de parent.

Mon amour, je t’aime, mais j’ai besoin de prendre des vacances de toi. Pour demeurer une maman heureuse. Pour demeurer la maman que je souhaite être pour toi. Pour demeurer la maman qui t’aime plus gros que toutes les fusées de l’univers et qui mérite tes plus beaux sourires.

logo parfaite maman cinglante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *