Tu sais que t’es virée folle avec le linge pour mini quand…

little girl buying clothes

En devenant mère, il est facile de tomber dans l’excès. Il y a plusieurs types d’excès : les couches lavables, les jouets, les suces et, surtout, les vêtements.  On a toutes une fille de ce genre dans notre entourage : une accro à la guenille infantile. On peut également être soi-même une accro et s’assumer ou non.  Mais tu sais fille, y’a des signes qui mentent pas! Voici donc quelques symptômes pouvant indiquer que t’es virée folle avec le linge pour mini.

Tu sais que t’es viré folle avec quand…

#1  Tes vêtements à toi datent de la période d’avant-guerre (choisis celle que tu veux) et que Jean Airoldi te donnerait assurément et inévitablement une contravention de style s’il te croisait dans un centre d’achats! En contrepartie, ta progéniture, elle, pourrait facilement faire le front page du Vogue enfant.  Telle est la triste réalité d’une maman accro à la guenille pour enfant.

#2  Après chaque séance de magasinage, t’es obligée de reconfigurer le walk-in du petit dernier et/ou d’acheter de nouveaux bureaux afin de pouvoir entreposer les récentes acquisitions que tu as faites pour ce dernier, qui, soit dit en passant, s’en contrefout royalement que tu lui aies acheté le dernier skinny jeans moutarde qui matche avec le foulard pis le chandail chez Zara, parce que lui, son goût vestimentaire et sa capacité d’agencement étant peu, voire aucunement développés, serait sans doute tenté d’opter pour un pantalon, un chandail, des souliers et une casquette, le tout à l’effigie de Spiderman, parce que dans sa tête, ce mec est un dieu et il mérite qu’on lui rende un hommage en trimbalant sa face masquée partout! Point.

#3  Afin de pouvoir mettre chaque « kit » au moins une fois, oui, au moins UNE fois, tu prends tes enfants en photo un minimum de trois fois de façon journalière en te disant que ça vaut vraiment la peine d’avoir dépensé tout cet argent dans les vêtement de tes précieux, ça fait de belles photos que tout le monde va « liker » sur Facebook… yeah!

#4  En faisant le ménage des vêtements que possèdent tes précieux (afin de pouvoir introduire de nouveaux morceaux et que t’as pu de place dans leur garde-robe puis que tu peux juste pu rajouter de bureaux, et en considérant que t’as déjà utilisé les tiroirs de ton chum puisqu’il en a pas besoin plus que toi étant donné qu’il est lui aussi mal habillé), tu te rends compte qu’au moins 10% de la guenille portent encore une étiquette!

#5  En revenant de magasiner, tu te rends compte, en défaisant le butin, que toi tu t’es procuré un joyeux total de deux chandails (en solde par-dessus le marché) et que ta descendance elle, est propriétaire du reste des paquets, soit, beaucoup, mais beaucoup trop de vêtements et accessoires, certains en solde, majoritairement non, mais pas grave te dis-tu, tu pourras éventuellement refiler les vêtements de l’aîné au plus jeune alors ça vaut la dépense; malheureusement, ça ne se produira jamais. Assume-toi fille, t’aimes trop ça acheter du mini-linge pour te résoudre à réutiliser du vieux stock sur ton petit humain tout neuf! Telle est ta logique de fille un peu désaxée, faut se le dire!

#6  Ne sachant plus trop quoi faire avec les vêtements qui ne font plus (certain ayant été portés… d’autres peut-être pas), tu décides de te partir un groupe style friperie sur Facebook, sur lequel tu vends uniquement les vêtements de tes précieux à toi… ce groupe que tu baptiseras naturellement avec le nom de l’enfant en question! Dans ta tête à toi, c’est génial, c’est comme si tu ne dépensais pas tant que ça au final puisque tu récupères une « bonne partie »… c’est super ça! Tu es dans le déni ma belle.

#7  Quotidiennement, tu composes des looks (deux à trois par jour) pour tout et rien (aller jouer dehors, aller faire l’épicerie, aller prendre une marche) simplement pour essayer de faire porter à tes précieux, au moins une fois, la tonne de linge dont tu les a greillés!!!!!

#8  Finalement, tu sais, indéniablement, que tu es virée folle quand le gars de UPS qui te livre tes nombreuses commandes de online shopping mensuel (lire ici hebdomadaire) t’appelle par ton prénom et s’informe de ta fin de semaine.

Mais au final, toi, ma belle folle des mini-vêtements, tu t’en fous pas mal de ce que les autres pensent à ton sujet parce que ça te rend heureuse et fière de voir tes enfants habillés comme des rois.  T’en as rien à cirer d’être habillée en linge mou toi pis c’est ben correct de même, t’sais!

Fais que, laisse faire les commérages pis fais-toi donc plaisir!

Isabel Lepage
ISABEL LEPAGE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *