La maternité : fais ton deuil des plaisirs simples de la vie

woman trying to sleep with baby

T’as deux enfants, un chum, un chien, une maison, une piscine Turtle, bref, t’as une super belle vie  et un lot de choses à gérer continuellement. Avec la maternité vient le bonheur, l’épanouissement, l’amour inconditionnel et … le deuil. Oui, le deuil ! Au quotidien, tu dois faire le deuil des choses si agréables que tu faisais lorsque tu étais seule, ce qui peut facilement rendre complètement fou n’importe quel humain normalement constitué.

#1  Dormir

Pour quelques années, fais le deuil de ton sommeil profond, paisible et réparateur. Te coucher à 20h00 et te lever à 7h00 sans interruption, forget the project ! Qu’ils aient deux, quatre, six ou neuf ans, tes enfants vont toujours avoir une raison pour être debout la nuit. Pipi au lit, cauchemar, bruit de frottements d’arbres dans la fenêtre, besoin de se coller, name it ! Dormir est dorénavant un PRI-VI-LÈ-GE dans ta vie. Ne le prends pas pour acquis.

#2  Les repas paisibles

Les repas en toute tranquillité sans chicanes ni obstinages sont maintenant choses du passé. Manger un repas chaud, tu OUBLIES ! Tu dois servir tout le monde, t’asseoir, manger une bouchée chaude, intervenir entre les deux plus jeunes qui s’obstinent pour savoir qui va parler en premier, manger une bouchée tiède, ramasser le dégât de jus du plus jeune, donner une Napkin au plus vieux qui est tout beurré, manger une bouchée froide, leur donner un dessert et finir par réchauffer ton assiette au micro-ondes deux heures plus tard. Ne te fais pas d’illusions, c’est comme ça que ça va se passer maintenant tes repas.

#3  Le ménage

Faire une brassée de linge par semaine ? Faire une seule corvée de vaisselle par trois jours ? Mais dans quel monde vis-tu pour croire que ça arrive encore ?… Crois au Père Noël, ça va être plus réaliste. Avec des enfants, le linge, c’est comme la mauvaise herbe; tu en ramasses un morceau et il en pousse cinq. Lorsque tu quittes l’hôpital avec bébé, l’hôpital te remet aussi un panier à linge sans fond. La vaisselle, tu en retrouves partout sans arrêt; les verres apparaissent sur le comptoir comme si le petit dernier faisait un tour de magie chaque fois que tu finis de tous les laver.

#4  L’hygiène

Faire ta teinture chaque mois, aller te faire faire une manucure chaque semaine, magasiner les dernières fringues à la mode? Penserais pas, non ! C’est fini ce temps-là. En fait, le simple espoir de pouvoir pisser ou te laver seule sans être dérangée tient du miracle que même Dieu ne peut exaucer.

Mais, tu sais, malgré tous ces petits inconvénients quotidiens qui ont déjà réussi à te rendre à moitié folle (oui oui, on le devient toutes un peu, deal avec !), la maternité nous apporte ces petits instants de magie qui nous font dire intérieurement que c’est pas si pire que ça, finalement, de faire pipi à trois dans la salle de bain.

Audrey Latour
AUDREY LATOUR/td>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *