Ta parentalité : 9 astuces pour rester zen

woman trying meditate

En tant que parent, ta bonne humeur pis ta patience sont mises à rude épreuve. Ne reculant devant rien, je te propose neuf astuces pour te débarrasser momentanément de tes p’tits rester zen.

#1  Prendre un verre de vin

C’est un fait, à défaut d’avoir du gros temps de qualité rien que pour toi, de pouvoir passer une semaine dans le sud ou une fin de semaine au spa, le moment ultime où tu prends ta première gorgée de vin en fermant les yeux le vendredi soir te permet assurément de préserver ta zénitude. Au moins un gros quart de seconde, soit le temps d’ingérer ladite gorgée.

#2  Aller faire l’épicerie

Si c’était un fardeau avant d’avoir des enfants, force est d’admettre qu’aller faire l’épicerie est devenu un exutoire pour t’acheter une couple de minutes de paix à laisser ton esprit batifoler entre les cuisses de poulet pis le pain tranché. C’est vrai que le line-up est long au comptoir des charcuteries, mais pendant ce temps-là, personne ne te crie dans les oreilles ou te demande de regarder sa grande roue manquée ou de jouer aux petits chars. Enjoy.

#3  T’enfermer dans les toilettes

Les toilettes, c’est la porte de sortie du parent moderne. Tu ne peux pas y passer les quatre prochaines heures, mais tu peux rescaper ta patience en train de prendre le large en t’y enfermant à double tour un gros quinze minutes. Si tu veux vraiment pouvoir y ressusciter ta bonne humeur, mieux vaut prévoir des écouteurs pour éliminer les bruits ambiants et les requêtes en boucle des p’tits et de papa. Fort possible aussi, qu’étrangement, tout le monde se mette à avoir aussi envie au moment même où tu fermes la porte derrière toi. Ne te laisse pas berner.

#4  Inviter ta mère à souper

T’as peut-être pas envie de voir ta mère retontir chez vous à tout bout de champ, mais t’as pas le choix d’admettre que ça reste une maudite belle façon de te sauver d’une partie ou de la totalité de la préparation du souper. Pis oublie jamais que ta mère adore passer son temps à jouer avec les p’tits, temps pendant lequel tu vas pouvoir prendre un grand respire pis une bonne gorgée de rouge.

#5  Simuler une migraine ou un mal de dos lancinant

Si c’est impossible de te réfugier dans la toilette ou de reléguer les p’tits à papa, petits qui ont largement épuisé ta patience au cours des dernières heures-minutes-secondes, tu peux y aller avec le tout pour le tout et simuler un gros mal de tête ou de dos et t’étendre de tout ton long sur le divan. Prends toutefois garde, tu vas peut-être pouvoir rester couchée, mais tu n’auras assurément pas la paix.

#6  Envoyer les enfants dehors

Beau temps, mauvais temps, quand t’étais petite, toi, tu passais le plus clair de ton temps dehors. Ça fait qu’il n’y a rien de mal à habiller ta progéniture, la déposer sur le banc de neige/slush du printemps/gazon d’été et rentrer sournoisement sur la pointe des pieds.

#7  Écouter un film (nouveau, de préférence)

Pas que tu veuilles un moment seule à l’abri de tes enfants, mais t’aimerais ben ça bénéficier d’une couple de minutes de silence pour penser à ta vie sans être obligée d’intervenir dans une chicane fraternelle digne de la troisième guerre mondiale. Ça fait qu’un film pour enfants demeure une très bonne option. Mais prends garde, fille. Parce que les enfants ont tendance à vouloir revoir le même film quarante-huit fois et après une deuxième écoute, on dénote déjà une forte tendance à la déconcentration au profit de n’importe quoi d’autre de potentiellement bruyant ou dérangeant. Choisis un film que tes p’tits n’ont jamais vu.

#8  Acheter des bébelles au magasin à une piastre

Ben oui, on appelle ça acheter la paix. Mais t’sais, quand tu peux l’acheter à rabais, ça risque quand même de valoir le coût. Avec une couple de bébelles préalablement choisies dans un magasin à une piastre, tes p’tits vont être bons pour jouer pendant une bonne grosse demi-heure pendant laquelle tu vas pouvoir inspirer et expirer plus que trois fois de suite.

#9  Faire des sorties

Vite de même, je sais ben que c’est le plan parfait pour perdre patience. Sauf que dans les faits, si tu choisis une activité où tes p’tits vont pouvoir avoir du fun pendant que tu te contentes de les surveiller, tu risques de pouvoir prendre un café chaud. Pis si c’est une activité qui implique ta participation, reste que personne ne sera en train de foutre le bordel sous ton toit pendant ce temps-là. C’est un pensez-y bien.

logo parfaite maman cinglante


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *