Des jumeaux; doubler le plaisir, vraiment ?

twins babies

Ça faisait déjà un bon moment que tu préparais ton beau grand projet de vie; la maternité. Après quelques délais et plusieurs essais, te voilà donc dans l’intimité de ta salle de bain, assise sur ta toilette dans une position pas possible pour essayer de viser le contenant dans le sens du monde. Tu ramasses ce qu’il te faut, tu déposes les quelques gouttes glorieuses de ton repêchage sur ton petit test de grossesse et tu attends. Tes yeux s’embrouillent à la vue du résultat positif. Tu seras maman! Youhou!

Tu débutes tes visites chez le médecin avec ton chum qui est lui aussi très emballé. Rapidement, on vous annonce une surprise; vous attendez des jumeaux. Tout le monde autour de toi te félicite. « C’est tellement trippant! » qu’une de tes amies te dit. « Chanceuse! » que l’autre rétorque. « Tu auras tous tes enfants d’un coup, imagine! » qu’une autre renchérit. Toi, la mère en devenir, tu souris et dis merci, mais à l’intérieur, tu capotes. Royalement. Toi qui n’as aucune expérience de la vie de parent, l’idée d’avoir des jumeaux te fait angoisser plus qu’autre chose.

Tu fais donc ton neuf mois de covoiturage avec tes jumeaux dans le corps en t’assurant de tout avoir acheté en double. Tes amies te font un shower digne de Pinterest, te gâtent et te promettent bien d’être présentes alors que tes jumeaux combleront au carré ton cœur de maman.

Le jour venu, tu donnes naissance à ces deux petits humains par césarienne, on te recoud et on te retourne chez toi. Et là, silence radio.

Toutes tes amies qui t’ont promis de venir te voir et de bercer tes bébés pour t’aider à respirer ont disparu. Ta famille se fait plus distante, voire inexistante. Tu te retrouves avec ton chum qui t’aide beaucoup mais qui retournera inévitablement travailler. L’idée d’être seule à t’occuper de tes deux juniors te donne envie de pleurer toutes les larmes de ton corps. Pendant que ton chum est encore avec toi, vous vous relayez pour être capable de dormir un peu chacun votre tour pendant que l’autre essaye de gérer les demandes incessantes de deux bébés qui ont les mêmes besoins en même temps. Vous êtes brûlés. Et vous êtes terriblement seuls.

Déjà que tes hormones t’offrent un spectacle d’émotions en montagnes russes, quand une autre mère te dit qu’elle est claquée avec son enfant, tu as envie de lui arracher la tête de sur le corps. Claquée? AVEC UN SEUL BÉBÉ? ESSAYE AVEC DEUX, que t’as envie de lui crier par la tête dans un tourbillon de colère et de larmes.

Avoir des jumeaux, ce n’est pas un deux pour un. C’est un deux pour deux. Tu doubles tout. Tout. Les couches, les chaises-hautes, les lits, les vêtements, les bains, les repas, les pleurs, les crises, les horaires, les personnalités, les goûts et la liste continue. Le concept d’avoir des jumeaux est bien plus agréable en pensée qu’en réalité parce qu’on est incapable de s’imaginer ce que vivent les parents de jumeaux. On ne s’imagine pas tout le travail que ça représente.

Heureusement, tes enfants vont vieillir et devenir plus autonomes. Tu auras la chance d’en voir deux vivre les mêmes moments presque en même temps! Parce que l’avantage d’avoir des jumeaux, c’est de voir deux enfants profondément liés s’épanouir ensemble… et aussi d’avoir deux enfants qui jouent ensemble, sans toi, pour te laisser prendre ton café chaud en paix!

Lâche pas!

Catherine I.
CATHERINE I.

Une réflexion sur “Des jumeaux; doubler le plaisir, vraiment ?

  1. Louison Tremblay Répondre

    Fais appel à « Grand-mère Caresses » (les coordonnées sont sur le web) et une gentille mamy qui adore les bébés va bénévolement se pointer chez toi trois heures par semaine. Le clsc va t’envoyer une auxiliaire familiale une fois par semaine quand tu as des jumeaux, deux si tu fais assez pitié. Ta Famille et tes amies t’ont oubliée? Rappelle-toi à leur souvenir! Fais des demandes précises, comme « Peux-tu venir jeudi de 9h à midi? », curieusement, tu vas avoir moins de refus que ce à quoi tu t’attendais. Et si refus il y a, tu passes au suivant sur ta liste. Tu vas finir par trouver. Les jumeaux développent l’humilité et le besoin de partage chez les parents. Toute aide est non seulement utile mais essentielle. Demandez, demandez, la réponse viendra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *