Moi, le beau-père

kid with father

Moi, j’suis le chum d’une maman. J’suis le gars arrivé après une rupture relativement fraîche. J’suis le beau-papa qui a dû faire sa place aux côtés de fiston qui, à notre première rencontre, a su me jeter un regard qui en disait long. Un regard qui semblait dire : Je t’ai à l’œil!

Tant qu’à la maman, elle n’allait pas laisser n’importe qui s’occuper de la chair de sa chair, ce qui est tout à fait normal. Petit à petit, elle a pris confiance en moi, mais ce n’était pas gagné avec fiston. Lui, il voyait sa place dans le cœur de maman menacé. Les mois ont passé, fiston ne s’est rien laissé imposer. Les crises, les tests, sans compter les affronts, il ne me l’a pas donné facile. Par contre, il a fini par comprendre qu’il ne gagnerait pas sur moi, qu’il ne réussirait pas à me faire fuir. J’allais tenir mon bout et lui montrer que je n’étais pas un ennemi venu lui enlever sa maman, mais plutôt un allié qui était venu l’aider à prendre soin de sa maman, et qu’ensemble nous allions l’aimer plus fort que tout.

Au fil du temps, il m’a laissé faire ma place dans son p’tit monde. Il a appris à me faire confiance, il m’a laissé la chance de lui montrer le beau-papa que je pouvais être. Il a compris qu’au fond je n’étais qu’un clown au grand cœur venu essayer de mettre d’la joie dans la vie de sa maman, et dans la sienne.

Il est une page blanche pour moi, un p’tit homme en devenir. Je m’efforce d’essayer de faire de chaque moment passé avec lui, un moment de qualité! Je lui fais découvrir mes chansons préférées qu’il chante maintenant à tue-tête sur le chemin du retour de la garderie, on écoute des émissions de «chars» ensemble, on va même voir des matchs de lutte! En plus, comme si ne n’était pas assez, il embarque dans toutes mes niaiseries dont, faire faire des sauts à sa maman!

Du haut de ses 5 ans, il arrive à me faire sourire et rire chaque jour de ma vie. Il est un p’tit confident pour moi. Nous sommes rendus complices, voire même des «vieux chums»! Tsais, quand t’as des «insides jokes» avec un si petit humain, j’pense que tu peux te dire mission accomplie!

Je ne suis pas son père et loin de moi l’idée de vouloir le remplacer, mais je veux, du plus profond de mon cœur, lui montrer que je peux être un allié et non un ennemi venu chambouler sa p’tite vie. Je veux lui faire sentir que je suis un protecteur pour lui. Qu’il peut se confier à moi. Que j’assumerai avec lui, ses bons, comme ses mauvais coups et ce, jusqu’à ma mort, je l’espère. Elle est la femme que j’ai toujours voulue et lui, le fils que je n’ai jamais eu.

En plus, il en a de la chance, puisque que je l’ai choisi pour être le grand frère de son éventuel p’tit frère ou p’tite sœur! Si tout ça, ça ne fait pas de moi un beau-père génial, j’me demande bien ce qui le fera 😉

Je t’aime mon grand.

Un beau-père dans l’ombre

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *