Entre le terrible two et le fucking four : les 9 choses que ton p’tit est « capable » de faire « tu » seul

sad toddler

Tout parent ayant des enfants en bas âge ne parle que de deux chiffres : le deux et le quatre ans qui semblent si horrifiants. Mais que fait-on du trois, cet oublié du milieu qui ne demande qu’à exister sur les blogues et dans les articles de magazines pour enfants?

Toi, la mère, as-tu un p’tit de trois ans comme moi? Si oui, laisse-moi te décrire le phénomène que j’appellerai le « in between three« , parce que, primo, il est dans le milieu du deux et du quatre et que, secundo, le trois ans se trouve bel et bien dans un entre-deux de toutttttte.

Dans sa troisième année de vie, il est parfois super gentil, mais quand une bulle pète dans son cerveau, il se transforme en hydre à quatre têtes que tu dois tenter de maîtriser au plus sacrant. Il est donc à demi sociable et sortable.

Et en prime, le in between three est capable tu seul. Et surtout à moitié. Oui, le trois ans ne demande qu’à exprimer haut et fort son autonomie, mais il y arrive difficilement. Maudit qu’on en passe du temps à l’aider à faire les choses tu seul… En voici neuf.

#1  S’habiller

Il est d’abord capable d’enfiler son pantalon, mais pas capable de le monter au complet. Les fesses constituent en effet un obstacle majeur. Il met aussi une mitaine et laisse l’autre en suspens. Et que dire du manteau qu’il revêt tout seul sans le zipper?

#2  Les cacas

S’il est propre de jour, il veut faire caca tout seul, mais quand vient le temps de s’essuyer le derrière, il en met partout, sauf sur le papier hygiénique qu’il déroule à grands coups de « héhé-rien-de-plus-facile ».

#3  Jouer

Il désire être tout seul pour jouer, mais exige que, toi, tu sois pas trop loin pour le regarder. T’sais, il a besoin d’un public captif.

#4  Ramasser

Il ramasse son assiette et sa fourchette, mais oublie systématiquement son verre de lait. Misère.

#5  La propreté

Il s’essuie la bouche et les mains, mais tu dois repasser à grands coups de débarbouillette dans sa face pas lavée pantoute. Idem avec le bain.

#6  Les casse-tête

Il fait un casse-tête « tout seul », mais tu dois obligatoirement retourner tous les morceaux et starter le bord s’il veut s’exécuter.

#7  Le lavage

Il dépose ses vêtements dans le panier à linge, mais il faut passer derrière lui pour ramasser deux trois morceaux tombés en chemin. Même chose avec ses Méga blocs, ses crayons, ses toutous, etc.

#8  Il veut que tu le regardes jouer

Il s’amuse avec la pâte à modeler et refuse de te prêter une boule molle verte pour que tu puisses toi aussi te divertir un peu. (C’est l’fun, la pâte à modeler, bon.) C’est le même principe que le « regarde-moi jouer ».

#9  La technologie

Quand ton enfant a eu le malheur bonheur de recevoir une tablette à Noël, tu vois la gestion des problèmes jeux à l’horizon. Maman doit allumer ledit objet, ouvrir l’application et là, seulement là, ton trois-ans peut piocher sur l’écran à qui mieux-mieux. Et oui, tu devras assurément te tenir pas trop loin, car il pèsera inévitablement sur plein de touches hors sujet et qu’il ne sera pas capable de revenir à l’écran de mon ami Bulle. C’est sûr qu’avant tout ça, il revendiquera le droit de jouer tout seul comme un grand. Ben oui, tout seul…

Voilà donc un petit être en quête d’autonomie qui exécute à peu près les affaires à moitié et qui se trouve ben bon. C’est bien la seule chose qu’il sait faire au complet! À part rire, crier et courir partout, évidemment! Il ne faut pas lâcher, il y arrivera bien un jour… tout seul pour de vrai.

Brigitte
BRIGITTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *