Pipi, caca, poil

enfant garcon rire

Il vient un âge où ton enfant découvre à quel point il est drôle de mentionner des mots que l’on attribue normalement aux instants passés à la toilette. Un jour, alors que t’es en train de préparer ton souper – broue dans l’toupet, bébé de trois mois calé sur la hanche – ton troizans apparaît dans ton sillage pour te faire une blague de toilette bien sentie.

« Mamaaaannnnnn caca! HAHAHAHAHAHA! »

Puis il se sauve en courant dans le salon en se trouvant drôle à n’en plus finir… C’est le début de la fin fille.

Après le simple mot de toilette, vient la substitution. C’est-à-dire que ton kid va remplacer des mots par des pipi-caca-fesses-pet-poil dans toutes ses chansons préférées.

« Pomme de reinette et pomme de CACA, HAHAHAHAHAHA! »

Toi t’es là à le regarder pis à trouver ça drôle dans un sens. Pas que ce soit particulièrement hilarant de dire le mot « caca », mais il rit de bon cœur ton mini d’amour. C’est cute à voir pareil.

Ensuite vient le moment invasif de la blague. Petit poucet s’amuse à te taper les fesses en criant « des grosses fesses qui font CACAAAAA! HAHAHAHAHA! » pendant que tu arpentes les allées de la pharmacie ou de l’épicerie. Là tu réalises que c’est un peu moins cute mettons. Tu fais des petits sourires-gênés-en-coin au pauvre monsieur qui doit contenir de toutes ses forces en raison de sa bonne femme ben-que-trop-offusquée-pour-rien et tu prends le petit par le dessous de bras en quatrième vitesse en laissant ton panier là pour aller avoir une bonne discussion entre quatre yeux sur la banquette arrière de ta voiture. Là, tu lui expliques que les mots de toilette, on dit ça à la toilette, point barre. Que les gens n’aiment pas ça entendre ces mots-là parce que c’est pas poli pis que tes fesses, c’est privé, à toi toute seule, qu’il n’a pas à les toucher devant tout le monde. Ensuite tu prends une bonne respiration une fois que mini t’a répondu un « OK » qui te satisfait.

Dès l’entrée à la maison, tu surprends ton enfant à se pencher devant le miroir en position « défécation » en faisant des bruits de pet avec sa bouche et en disant « Ark! Un gros caca qui pue! HAHAHAHA! ». Puis avant même d’avoir eu le temps d’intervenir, tu le retrouves en train de s’amuser à péter dans le visage de sa pauvre petite sœur de quelques mois à peine qui est encore coincée dans sa coquille en riant « HAHAHAHAHA! J’ai pété dans ta face bébé! ».

Ok. Respire. Qu’est-ce que tu vas faire avec ça fille?! T’as le choix de sévir, d’ignorer ou d’embarquer dans le monde imaginaire – assez comique quoique peu reluisant et puant disons-le – de ta progéniture à tes risques et périls. Qu’est-ce que tu choisis?

Amy Bureau
AMY BUREAU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *