12 choses qui me manqueront quand la pandémie sera finie

woman with mask covid makeup

Même si la pandémie comporte définitivement beaucoup plus d’inconvénients que d’avantages et que nous avons tous hâte qu’elle se termine pour retourner à la vie normale, voici douze choses qui me manqueront quand elle sera finie :

#1  Me coucher tôt sans que personne ne me juge parce qu’il n’y a clairement rien de mieux à faire. Oui Julie, je me couche à 20h des fois.

#2  Ne pas devoir gérer mon mascara, mes boutons prémenstruels, l’épinard que j’ai entre les dents après le dîner et ma face en général grâce à mon masque.

#3  Manger ce que je veux, quand je veux sans me soucier de mon haleine, de ma ligne ou du jugement des autres parce que je ne vois jamais personne.

#4  Éviter les tournées de bisous d’arrivée et départ sur le pas de la porte quand on passe voir la famille; au revoir repousse de barbe de Jean-Paul, rouge à lèvres humide de Cécile et parfum trop intense de Thérèse.

#5 Porter du linge mou et j’avoue que ce sera assez difficile de rentabiliser la petite fortune que j’ai dépensée en leggings quand je ne pourrai plus en mettre tous les jours.

#6  Avoir du Purell gratisse, parce qu’on dira ce qu’on voudra, ça coûte un bras. D’ailleurs, ça me paraît une maudite bonne idée qu’on continue à s’en servir dans tous les endroits publics à l’avenir; ça ne nous a jamais tenté d’essayer ça pendant la saison de la grippe ou de la gastro ?

#7  Parlant de gastro… Soulignons son absence depuis un an. Yeah !

#8 Ne pas côtoyer certaines personnes dont on taira l’identité. On en connaît tous, je le sais.

#9  N’avoir aucun autre choix que de faire des activités de plein air parce qu’on n’en peut plus d’écouter la télé.

#10  Profiter du télétravail pour partir une petite brassée ou un plat longuement mijoté au four.

#11  Avoir plus de choix de plages horaires pour faire l’amour comme mon chum et moi sommes en télétravail; autrement dit, dormir le soir.

#12  Me soustraire au rush matinal, me lever quelques minutes plus tard, moins presser mes enfants et surtout, surtout : pas de trafic!

Qu’ajouteriez-vous à cette liste?

Crédit : Florin Deperin/Shutterstock.com
Érika Huot Villeneuve
ÉRIKA HUOT VILLENEUVE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *