Mes amours, je veux qu’on profite de l’été

two girls playing backyard

Mes amours, je veux qu’on profite de l’été.

Mes amours, je veux qu’on profite du soleil et de la chaleur. Qu’on passe nos journées dehors à jouer dans la pelouse, dans le sable ou dans l’eau. Qu’on fasse un concours de châteaux de sable à  presque tous les jours, que les roues des Tonkas soient usées d’avoir trop roulé, que les pelles soient fatiguées d’avoir trop creusé et que les jouets aquatiques soient décolorés d’avoir été trop dans l’eau. Qu’à la fin de l’été, on soit tellement habitués de marcher pieds nus partout qu’on arrive à courir dans la cour en graviers sans en ressentir de douleur.

Mes amours, je veux qu’on profite du beau temps simplement. Qu’on mange dehors, qu’on fasse des pique-niques au parc ou juste dans la cour, qu’on se bourre de melon d’eau et de Popsicles, qu’on attende avec impatience la collation ou le dessert pris à la crèmerie du coin, qu’on essaie plein de saveurs de crème molle différentes et qu’on se les partage. Je veux qu’on invite des amis à la maison pour faire un barbecue ou une épluchette de blé d’Inde, qu’on ait du plaisir simplement.

Mes amours, je veux qu’on profite des belles nuits chaudes pour faire des feux de camp. Je veux vous apprendre les chansons de mon enfance à fredonner à la lueur des flammes. Je veux qu’on mange des toasts, des saucisses et des guimauves grillées même si l’heure de la collation est passée. Je veux qu’on regarde l’immensité du ciel en contemplant les milliers d’étoiles qui brillent, vous montrer la petite et la grande ourse, qu’on cherche des étoiles filantes et qu’on fasse un vœu à chaque fois qu’on en voit une. Je veux qu’on écoute le crépitement du feu emmitouflés dans une doudou. Je veux qu’on monte la tente dans la cour arrière et qu’on y dorme même si le confort n’est pas optimal et que le réveil risque d’être matinal.

Mes amours, je veux qu’on profite des jours de pluie pour  rester en pyjama en savourant la lenteur du temps. Je veux qu’on ressorte les vieux jeux de société, les jeux de cartes, qu’on s’assoie en famille pour jouer aux mimes ou à fais-moi un dessin tout l’après-midi. Qu’on profite de ce temps de pause pour se coller, faire une sieste familiale, juste s’aimer en toute simplicité, sans planning rempli d’activités. Je veux que vous trouviez le temps long en cherchant quoi faire, que vous finissiez par vous inventer des jeux à la hauteur de votre imagination et que je puisse assister à vos élans de créativité.  Je veux qu’on finisse la soirée devant un film familial blottis sur le divan en se partageant un bon popcorn.

Mes amours, je veux qu’on profite de l’été pour être ensemble, pour rire, s’amuser, faire des folies et peut-être même voyager. Je veux qu’ensemble, on crée des souvenirs mémorables où la joie et le bonheur étaient au rendez-vous. Je veux qu’on en profite comme si c’était le dernier et qu’on en savoure chaque seconde.

Miranda Dessureault
MIRANDA DESSUREAULT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *