La revanche de papa : quand ton enfant ne t’aime plus

kids no gesture

Ton enfant et toi avez une super belle relation. Tu lui apprends à nager, faire du vélo, patiner, lire et réfléchir. Il court dans tes bras chaque fois qu’il te voit. Vous jouez à la bagarre et vous riez aux éclats. Il te serre très fort la jambe quand il a peur. Le samedi matin, il préfère faire la grasse matinée avec toi plutôt que d’écouter la Pat’Patrouille. Vous êtes inséparables.

Puis, tranquillement, il te délaisse et te repousse. Tu vas le chercher à la garderie et il n’est plus content de te voir. Fini les gros câlins qui t’étouffaient presque. Il ne veut plus faire d’activités avec toi. Il demande sans cesse maman. Il fait des crises lorsqu’elle quitte et qu’il reste seul avec toi. Tu es passé de super papa à papa déchu. Tu n’y comprends absolument rien.

Tu vas lire un peu sur internet. C’est le complexe d’Œdipe? Peut-être. C’est une passe qu’ils disent. Faut pas le prendre personnel qu’ils disent. Tu essaies de te convaincre que c’est temporaire. Que c’est normal et que ce n’est pas grave. Mais tu ne peux pas t’empêcher d’envisager le pire. Et si ton enfant ne t’aimait plus? Et si c’était pour toujours?

Tu essaies de te convaincre que c’est correct, mais ça te blesse quand même. T’as envie de pleurer quand il te rejette. Tu lui en veux, bien malgré toi. Votre relation a perdu toute sa légèreté. Tu ne sais plus comment agir quand tu es avec lui. Tu joues trop gros. Tu ris trop fort. Tu le chatouilles à des moments pas rapport dans l’espoir de lui soutirer un sourire. Il ne trouve pas ça drôle du tout. Tu as l’impression d’être de trop dans sa vie. Tu te décourages et, consciemment ou inconsciemment, tu t’effaces. Tu n’as plus aussi hâte de le voir. Tu passes moins de temps avec lui. Tu te surprends même à lui faire la baboune, toi l’adulte responsable!

Quoi faire alors? D’abord, il faut se faire à l’idée ceci : 1) on ne fait pas des enfants pour être aimés; 2) un enfant ne nous aimera jamais autant que nous on l’aime; 3) un enfant, c’est ingrat.

Ceci dit, fie-toi à moi, il ne faut pas trop s’en faire avec ça. L’amour qu’un enfant a pour l’autre parent n’enlève rien à l’amour qu’il a pour toi. Il n’est juste pas très doué pour l’instant pour bien exprimer ses émotions. « Ils » avaient bien raison. Ne le prends pas personnel, c’est une phase. Si tu en prends bien soin, si tu n’as rien à te reprocher, tout rentrera dans l’ordre.

D’ici là, continue à être un bon père. Sois présent. Baisse la tête, encaisse les coups et fais de ton mieux.  Quand il te rejette, n’en fais pas un plat. Dis-lui simplement que ça te fait de la peine lorsqu’il a cette réaction-là, que toi tu l’aimes, puis tu passes à autre chose. Dans une semaine, dans un mois ou dans un an, alors que tu avais peut-être perdu espoir, ta progéniture va te sauter au cou, te donner le plus gros câlin du monde et te dire qu’elle est contente de te voir. À ce moment-là, tu vas te trouver bien niaiseux d’avoir douté un seul instant que ton enfant ne t’aimait pas. Car il t’aime.

Charles
CHARLES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *