La lumière arrivera au bout du tunnel petite maman, je te le promets

young mother with newborn crying

Je sais que les derniers mois n’ont pas été faciles. Tu t’es lancée dans cette grande aventure qu’est la maternité avec beaucoup de fébrilité, mais aussi beaucoup d’appréhension. Tu ne savais pas à quoi t’attendre et les premiers mois avec ton trésor t’ont donné raison. Tu as beau être contente d’avoir ce chérubin dans ta vie, mais plusieurs éléments de ta nouvelle vie te font carrément suer. Avouons-le, s’adapter à ce nouveau rythme, c’est extrêmement exigeant.

Tu as de la misère à t’adapter à cette séquence interminable des nuits trop courtes. Tu avais entendu de multiples jokes sur le sujet par tes proches, mais tu ne t’attendais pas à ce que ça te rentre dedans comme un dix-huit roues. Puis la raison numéro un de ces multiples réveils nocturnes est qu’il a faim et qu’il doit compter sur ses parents pour le nourrir, mais aussi le changer, lui redonner son doudou ou sa suce… Tu as l’impression que tes nuits sont interminables et pourtant, tu as l’impression que ton cadran sonne beaucoup trop tôt le matin.

Tu savais que ton enfant allait dépendre de toi, tu n’étais pas sotte non plus. Mais pas au point où tu allais te considérer comme une vache laitière pendant huit mois et que tu ne pourrais t’éloigner de lui plus de trois heures sans te sentir coupable. Tu es contente de le coller, là n’est pas la question. Mais tu ne te souviens plus de la dernière fois où tu as pu prendre vingt minutes d’une traite juste pour toi. La dernière fois que tu as lu un livre, c’était en 2012 et tu rêves d’une soirée télé où tu n’auras pas à te relever vingt fois en trois heures…

Ce manque de sommeil, de temps pour soi a un impact direct sur ton humeur et, ne soyons pas dupes, sur ta vie de couple. Tu te sens tellement brûlée depuis la naissance de votre petit que tu as de la misère à t’endurer et à t’accorder avec ton homme. Tu ne te reconnais plus lors de vos discussions. Si jamais il a la mauvaise idée de te chercher, il te trouve assez rapidement et tu ne comptes plus les fois où tes mots ont dépassé ta pensée. Puis il a la réplique acerbe facile, il est aussi épuisé que toi. Tu as l’impression que ces temps-ci, vous vous aimez mal alors on s’entend que sous la couette, c’est plutôt calme… ce qui n’aide en rien votre humeur de marde. Tu en viens à te demander ce que tu fais encore avec lui, c’était quoi l’idée de faire un enfant avec, puis toute…

Rendue là, arrête de t’en remettre sur le dos : ça va passer.Laisse-toi du temps. Les premiers mois avec un enfant, ça va te chercher loin. Ça te mène dans tes derniers retranchements, ceux où tu voudrais donc te faire oublier, là où tu aurais besoin de te refaire des forces… Mais l’option n’est pas offerte car tu veux tout de même être avec ta famille, puis surtout auprès de ton petit.

Ça va passer. Ton petit poulet va devenir un petit toddler et déjà à ce point, il va prendre un peu d’indépendance, le temps que toi et papa repreniez votre souffle. Tu compteras les petites victoires : le moment où il commencera à manger avec ses mains ou des ustensiles pendant que tu prendras ta tasse de café encore chaude, la petite heure en soirée où il jouera dans le salon avec ses petites voitures ou ses poupées pendant que toi, tu pourras feuilleter un magazine en le regardant du coin de l’œil… Il va aussi commencer à te parler et tu vas trouver plus facile de déchiffrer des mots dits à moitié que ses pleurs de ses premières semaines de vie.

Tu vas voir, rendus là, papa et toi vous allez être fiers : même si certaines nuits ont été difficiles, même si certaines journées étaient catastrophiques, vous avez donné le meilleur de vous-mêmes et le résultat de vos efforts en a valu la peine. Ton enfant n’est pas prêt pour son permis de conduire, certes. Mais tout l’amour et les soins que vous lui donnez lui permettent de s’épanouir, de devenir petit à petit indépendant et de ton côté, tes nuits qui rallongent vont te permettre d’apprécier ton statut de maman, ta vie de famille et de retrouver de l’énergie pour ton couple.

La lumière arrivera au bout du tunnel maman, je te le promets. Et plus vite que tu ne le penses.

Christine M.
CHRISTINE M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *