Les maudites photos de famille

little boy crying

Tu aimes bien avoir des photos à jour de ta progéniture à exhiber sur ton bureau, et faire une mise à jour de temps en temps du portrait de famille qui trône sur le mur du salon.  Y’a pas plus belle décoration que tes enfants, sont tellement adorables (surtout immobiles et encadrés sur papier glacé).  Mais pour obtenir le résultat convoité, ça prend plus que deux minutes de travail…

Au départ, prendre un rendez-vous chez le photographe.  Pas un soir de semaine, tu es assez dans le jus avec le travail, l’école, la garderie, les devoirs, les lunchs pis toute.  Donc nécessairement une fin de semaine, mais pas une où tu as déjà quelque chose de prévu.  Pas trop tôt parce que tu veux avoir le temps de t’assurer que tout le monde est beau.  Pas à l’heure des repas sinon ils vont chialer qu’ils ont faim.  Pas pendant les cours de natation/karaté/soccer/name it des enfants.  Ça ne te laisse pas une grosse plage horaire, mais tu vas t’en contenter.

Ensuite, faut que tu choisisses le kit de tout le monde, sinon ton gars va mettre son chandail préféré (taché et troué), ta fille va vouloir mettre sa belle robe (trop petite et rose flash) et ton chum ben… bref c’est toi qui habilles tout le monde.  Idéalement, c’est d’acheter un kit quelques jours avant, exprès pour la photo, et de ne pas leur faire porter avant pour t’assurer qu’il sera intact.  Mais fais-leur essayer, fille, sinon tu vas peut-être avoir une surprise…

Puis, le jour J arrive, on prépare tout le monde.  Grafigne en plein visage, dent perdue, pantalons trop courts, au lavage, ne veut pas mette le kit choisi, il y en a donc ben des affaires qui ne fonctionnent pas.  Relaxe, respire, assure-toi que les p’tits déjeunent AVANT de s’habiller (c’est déjà assez compliqué de même) et lâche prise sur la peignure d’la p’tite, tant que ses cheveux sont propres.  Embarque tout ce beau monde-là dans l’auto pis direction studio de photo.

En arrivant là-bas, faut décider qui y va en premier.  Ils rechignaient tous à venir mais là, tes enfants ont une soudaine envie d’en finir au plus vite.  Décide donc avant de partir l’ordre des enfants, question de te sauver un sujet de chialage à destination.

Là, on est à l’étape de la photo des enfants ensemble et de la photo avec toi pis ton chum.  Ça veut dire que tu dois coordonner les sourires pas faciles à obtenir pour qu’ils arrivent en même temps… y’en a un qui te regarde plutôt que de s’enligner sur le kodak, l’autre te fait des grimaces, t’as même droit à une grosse baboune quand le p’tit comique fait des oreilles de lapin à sa grande sœur…  T’as chaud et t’as juste envie de t’en aller, la patience, c’est déjà pas ton fort.  Persévère, fille, la fin est proche.

Vient enfin le moment de visionner les résultats de cette séance et de faire le choix final.  T’as beau regarder, y’en a aucune que t’aimes vraiment, y’a toujours un petit quelque chose qui t’achale.  Mais bon, tu veux pas passer encore deux heures là alors tu choisis ce que tu considères les meilleures poses.  Comme ton chum est allé se promener avec les enfants qui ne se pouvaient plus, tu as l’odieux de la décision.

Reste juste à attendre lesdites photos.  Quand elles arrivent, tu veux remplacer dans les cadres, mais tu trouves celles d’avant bien meilleures.  Tu hésites à les laisser dans l’enveloppe, mais au prix que t’as payé… tu vas donc acheter de nouveaux cadres que tu vas ajouter sur tes murs, jusqu’à ne plus avoir de place à en ajouter, d’ici quelques années.

Oublie pas que les photos d’école vont arriver assez vite, elles aussi…

Sophie Métivier
SOPHIE MÉTIVIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *