Je suis un père addicted à son cellulaire

father and kid watching cellphone on couch

Je suis accro à mon cellulaire. Un vrai drogué des temps modernes. Je prends mon fix toutes les cinq minutes. Au feu rouge, en marchant vers le Tim, au bureau, au resto entre amis, écrasé sur le sofa devant un épisode de Walking Dead. Mon cellulaire est la première chose que je regarde en me levant le matin, et la dernière avant que je ferme les yeux le soir.

Mon cou est constamment courbé vers le bas. Mes pupilles rivées sur le petit écran. J’update mille fois par jour mon fil d’actualité Facebook. Je zieute les filles sur Instagram. Je recherche avidement les tweets fights les plus savoureux. Pendant ce temps-là, je me fais klaxonner quand la lumière devient verte, je passe à côté de la femme de ma vie dans la file du Tim, je sursaute dix fois par jour quand mon patron rentre dans mon bureau, et mes amis ne m’invitent plus au resto. Je suis pire que les zombies que Rick et Michonne s’acharnent à tuer.

Ma dépendance ne serait pas si grave si elle n’affectait que moi. Or, j’ai un petit garçon. Et ce petit garçon ne devrait pas répéter cinq fois sa question avant que mon cerveau n’enregistre ce qu’il me dit. Il ne devrait pas tomber sur des paupières baissées quand il me raconte ce qu’il a fait de sa journée. Il ne devrait pas sentir que je suis ailleurs quand je lui donne son bain.

Ce petit garçon mérite plus qu’une moitié de papa. Il mérite toute son attention. Il mérite aussi le bon exemple. Comment le convaincre de lâcher son cellulaire une fois rendu ado si pendant toute son enfance il a vu son père prioriser un iPhone sur la relation avec son fils? Je dois être un modèle pour lui, car je ne veux surtout pas qu’il devienne à son tour un mort-vivant.

Bref, si tu te reconnais un peu dans cette histoire, fais comme moi j’ai décidé de faire il y a quelques mois : dépose ton cell. Quand tu reviens du travail, dépose ton cell dans le fond de la garde-robe. Tu vas prendre une marche au parc? Laisse ton cell à la maison. Tu vas faire un tour de voiture? Mets ton cell dans le coffre à gant. Vous partez en voyage? Oublie ton cell à la maison.

Ce ne sera pas facile au début. À chaque temps mort, tu vas fouiller en vain dans tes poches. Tu ne sauras pas quoi faire de tes mains. Tu ne sauras pas comment occuper ton esprit. Puis, tu vas finir par lever la tête. Tu vas regarder ton petit monstre s’amuser dans la structure de jeu, et tu vas capter son regard empli de fierté après avoir fait une glissade qu’il trouvait bien haute. Tu vas observer les nuages prendre des formes amusantes, chose que tu n’avais pas faite depuis des années. Tu vas sentir le temps passer. Tu vas réfléchir sur la vie, sur ta vie. Tu vas prendre de grandes respirations. Et tu vas te sentir bien. Ton enfant va te sourire, et tu vas lui sourire en retour, car cette fois-ci, tu l’auras vu faire.

Charles
CHARLES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *