Tu n’es pas devenue cette mère parfaite que tu voulais être

depressed mother with baby in bed

Avant de devenir mère, t’avais une idée bien claire de ce qu’était une super maman pour toi, et tu avais bien l’intention d’en devenir une.

Puis la réalité t’a rattrapée.  Ce jour-là, t’as compris que cette mère que tu rêvais de devenir, elle ne peut pas exister en vrai.  Du moins, pas dans ta vie.

Non, tu n’es pas devenue cette mère parfaite que tu voulais être.  Mais arrête de te taper sur la tête.  Ça ne fait pas de toi une mauvaise mère pour autant.  Loin de là.

Avant d’avoir des enfants, t’avais juré que tu garderais ton calme en tout temps.  C’est tellement important d’offrir un modèle de contrôle émotif à ton petit trésor.  Puis un jour, tu as parlé entre tes dents, tu as parlé fort.  Un jour, tu as même crié.  Et tu t’es sentie terriblement coupable.

Arrête de te taper sur la tête.

Ça ne t’empêche pas d’être cette mère drôle qui joue avec plaisir avec ses enfants, en se roulant par terre et en gesticulant jusqu’à ce que les petits en croulent de rire.  D’être aussi cette mère qui chante à tue-tête avec eux quand une bonne chanson joue à la radio.  D’être cette mère qui leur dit tant de fois par jour qu’elle les aime et qu’elle est fière d’eux, réconfortant et rassurant du même coup ses enfants.

Tout cela, c’est aussi être une bonne maman.

Pas parfaite, mais assurément bonne.

Avant d’avoir des enfants, t’avais juré que ta maison resterait propre.  Propre en tout temps.  C’est tellement important de vivre dans un environnement rangé et d’inculquer le sens des responsabilités par l’exemple.  Et puis un jour, t’as réalisé que tu n’avais pas lavé tes planchers depuis trop longtemps, que les miettes du dernier repas étaient encore sous la table et que la vaisselle dans ton évier pouvait concurrencer la hauteur et l’inclinaison de la tour de Pise.  Et tu t’es sentie vraiment inadéquate.

Arrête de te taper sur la tête.

Cela ne t’empêche pas d’être cette maman prête à laisser ses enfants développer leur créativité par le bricolage et la peinture, en ne les brimant pas sans arrêt parce que ça salit le plancher.  D’être aussi cette mère patiente qui les amène jouer au parc ou faire du vélo.  D’être cette mère qui fait d’une journée banale une occasion de folies et d’imprévus, créant avec ses enfants des souvenirs qu’ils chériront toute leur vie.

Tout cela, c’est aussi être une bonne maman.

Pas parfaite, mais assurément bonne.

Avant d’avoir des enfants, t’avais juré que tu ferais toutes les purées de ton bébé.  C’est tellement important d’offrir juste le meilleur à ton petit coco.  Puis un jour, t’as réalisé que les purées de viande étaient vraiment plus lisses quand elles arrivaient clé en main.  Que certaines purées du commerce te permettaient aussi d’élargir ton inventaire d’aliments à introduire, tout en t’épargnant du précieux temps.  Mais tu t’es quand même sentie incompétente.

Arrête de te taper sur la tête.

Cela ne t’empêche pas d’être cette maman qui passe des heures à cuisiner avec ses enfants dans le plaisir, en faisant fi de la farine qui vole partout.  D’être aussi cette maman créative qui invente les plus beaux personnages avec les fruits et les légumes dans les assiettes.  D’être cette maman qui fait du partage de la nourriture un moment chaleureux et invitant, créant pour ses enfants une atmosphère de joie associée aux repas qui les marquera pour le reste de leur vie.

Tout cela, c’est aussi être une bonne maman.

Pas parfaite, mais assurément bonne.

Non, tu ne seras jamais cette mère parfaite que tu avais imaginée.

Ça ne sert à rien de te taper sur la tête, car tu sais quoi? Tu es une vraie maman qui fait de son mieux, et tu apprends à tes enfants que personne n’est tenu d’être parfait : ni eux, ni toi.  Que la vie, c’est aussi chercher à s’améliorer, c’est aussi apprendre de nos erreurs, c’est aussi s’excuser et se reprendre.  Que nos réalisations ne se mesurent pas à partir de ce qu’on n’a pas réussi à faire, mais bien à partir de ce qu’on a accompli.

Et si c’était ça, finalement, être une vraie bonne maman?

Pas parfaite, mais assurément bonne.

Isabelle Clermont
ISABELLE CLERMONT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *