Le calvaire des hémorroïdes

pregnant woman on toilet

Quand tu étais petite, tu regardais les femmes enceintes avec plein d’amour dans les yeux. Elles étaient belles, rayonnantes et portaient la vie. Tu ne te doutais pas une seule seconde qu’une des ‘’joies’’ de la maternité portait le nom d’hémorroïdes. Alors toi, la fille qui vient juste de découvrir un nouvel ami qui s’amuse à s’enflammer quand bon lui semble, tu n’es pas seule!

Tu dois savoir que les hémorroïdes, c’est fréquent lors d’une grossesse. Tu es loin d’être la seule qui le vit même si ça te semble aussi tabou qu’un secret de polichinelle. Ce n’est pas parce que personne t’avait avertie de ce malheureux désagrément que personne n’en a. C’est juste que parler de ses hémorroïdes, ce n’est pas super. Juste le mot est laid. HÉMORROÏDES; ça sonne comme quelque chose de malpropre ou encore, comme une maladie vénérienne. C’est pour ça que moi, je te conseille de leur donner un petit nom. OK, tu vas me dire que je suis folle, mais non! Sans farce, ça aide à les apprivoiser. T’sais après, quand tu veux en jaser avec tes amies, celles qui te comprennent parce qu’elles sont passées par là, ça passe mieux quand tu parles de tes choux-fleurs ou de Némo (comme dans NÉMOroïdes!). Pis ça permet aussi de passer inaperçu avec les chums qui eux, pensent que c’est juste des vieilles mamies malpropres qui ont ça.

Pis parlant de chum, avec toute sa grande sensibilité et malgré toutes les précautions prises pour que ces deux-là ne se rencontrent jamais, celui-ci t’a gentiment dit qu’il avait remarqué qu’une couille te pendait du cul.  Ne lui en veux pas. Ou peut-être que oui. Après tout, c’est à cause qu’il t’a mis enceinte que tu es pognée avec ça pour le restant de ta vie. Alors tu as le droit de lui en vouloir. Pis après ça, ris avec lui parce qu’il n’y a rien d’autre à faire et ce, même si tu le sais qu’il va probablement ouvrir le sujet de conversation avec les gars de la job sur l’heure du dîner pour confirmer que vous n’êtes pas le seul couple malchanceux à qui ça arrive.

Et là, quand tu seras sur le bord de l’accepter, une fille qui n’en a jamais eues, te dira qu’elle, si jamais elle en a, se fera opérer pour se les faire enlever. Alors vu que je suis passée par là, je vais te donner quelques conseils. Tout d’abord, ce n’est pas une petite opération. C’est au moins deux semaines de repos, peut-être trois si comme moi, tu n’es pas faite forte. Alors, prépare tes menteries, parce qu’évidemment tu n’as pas envie de dire à tout le monde qui t’invite pour un souper que tu as eu une hémorroïdectomie, ça te trahirait! Et la job, assure-toi que PERSONNE ne le sache si tu veux garder ça pour toi. Même ta meilleure amie au travail, celle qui habituellement garde tous tes secrets, ben ça se peut qu’elle s’échappe et là, hop! le bureau au complet sait que finalement la jambe cassée n’était qu’un tissu de mensonges si soigneusement préparé. Et c’est possible que la journée de ton retour au travail, on t’offre un bouquet de choux-fleurs comme collation. Alors, fais comme avec ton chum et ris.

T’sais, y’a définitivement rien d’autre à faire.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *