Ta petite bulle de bonheur, ton nouveau-né

newborn at hospital

Tout commence par une bulle de douceur. Tu flottes en symbiose avec ton amoureux, vous êtes souvent émus, fiers, forts et unis. Votre petit est là, dans vos bras, dans vos cœurs, vous nagez en plein bonheur. Cette bulle, vous allez la savourer ensemble dans le plus grand des secrets, le cœur rempli à rebord de sentiments contradictoires : un bonheur incalculable, quelques peurs, un amour profond et une complicité unique.

Vous ne vous lassez jamais de ses petits yeux doux, de ce petit être parfait qui vous a choisis.

Vous n’oublierez jamais cette pointe de responsabilité qui vous a transpercé le ventre. C’est pour la vie. Le seul projet humanitaire et altruiste que vous devrez maintenir sans jamais lâcher prise, sans abandonner, sans remise en question. Ce petit être a besoin de vous, de modèles, de guides, d’un bon départ, de sécurité et surtout d’amour. Ses premières fois sont des souvenirs impérissables : son premier bain, son premier boire, son premier sourire et son premier bobo. Vous êtes fragiles comme tout, comme lui. Mais ne vous inquiétez pas, il comprend déjà. Vous êtes contents et un peu maladroits. Si tout était parfait, comment pourrait-il vous reconnaître? Vous êtes uniques et il le saura si vite. Vous êtes humains et c’est que ce qui différencie de ce monde un peu vide que vous fuyez en ce moment.

Vous n’existez plus vraiment individuellement. Vous le savez et vous l’acceptez. C’est tout à fait normal et c’est sain pour ce petit cœur sur deux pattes qui vous regarde comme si votre tête était brumeuse, comme si son âme était curieuse. Pour une fois dans votre vie, vous prenez le temps de regarder une personne dans les yeux, sans détourner le regard, sans peur, sans fin et sans garder de réserve pour demain. Vous êtes chanceux. Vous ne cherchez plus le bonheur. Vous êtes heureux. Vous avez maintenant une mission qui vous relie à l’humanité et à l’évolution de la société : ce nouveau-né. Ce n’est pas dramatique, c’est fantastique, voire magique. Enfin vous êtes totalement indispensables et complètement irremplaçables. Votre amour a donné vie.

Et toi, tu es maintenant une maman. Tu chantes tout le temps, tu ris souvent, tu pleures aussi beaucoup plus qu’avant. Tu l’aimes tellement. Tu le berces sans fin pour calmer la venue du prochain besoin. Et lorsqu’il s’endort pour une grande demi-heure, tu n’arrives plus à profiter de rien. Tu l’attends, tu te prépares, tu l’observes, tu es toujours prête. Ça change une vie? Oh oui! Ça ralentit surtout. Ça conscientise tout. Ça relativise. Ça tire un trait pour de vrai : le avant et le après. Le chemin a été long avant sa venue au monde; avec tous ces mois d’attente, tu es devenue patiente. Mais ton petit le savait, que ça prenait tout ce temps pour être prêts!

Et si jamais cette bulle est ta dernière, autorise-toi à pleurer. Cet enfant saura un jour à quel point sa venue est importante. Sa naissance complète un grand chef-d’œuvre familial. Il est le petit dessert. Dans un autre temps, tu aurais aimé avoir plus d’enfants, dans un autre monde tu aurais pu en mettre plusieurs au monde. Finalement, tu aurais aimé vivre dans une petite communauté isolée en Norvège ou au cœur d’une tribu où les enfants sont rois sauf que la réalité est parfois plus raisonnable, prudente et souvent impatiente.

Tout est plus authentique dans ta vie de parent, plus grands sont les sentiments, plus goûteux sont les ragoûts de boulettes, plus comiques sont les croquettes et les trempettes sans oublier les petits bonshommes en pain d’épice que tu dégusteras toujours avec un petit sourire en coin. Ton échelle de priorités a été bouleversée. Ton horaire est chargé et plus organisé, mais tu sais aussi comment suspendre le temps… à chaque fois que tu fermes les yeux pour sentir son petit cou, à chaque moment où tu le bécotes et quand vous vous bercez nez à nez pour le réchauffer ou le consoler.

Devenir parent, ce n’est pas simplement mettre un enfant au monde. Tu deviens parent au moment où tu essaies de devenir une meilleure personne pour le guider. Tu essaies de devenir plus attentive, plus positive, aimante, généreuse, patiente et disponible. Tous ces petits plus s’additionnent pour créer la chaleur humaine dont ton enfant a besoin pour grandir dans une famille épanouie et ce peu importe la forme de ta famille. Pour devenir meilleure, il faut simplement ouvrir ton cœur!

Natacha Lahaie
NATACHA LAHAIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *