Mon union multiculturelle

multicultural family

Quand j’ai annoncé à ma mère que j’avais rencontré un arabe, un algérien pour être plus précise, et qu’il était musulman par-dessus le marché (car ce ne sont pas tous les arabes qui sont musulmans et vice-versa), j’ai cru qu’elle allait s’évanouir. Elle me voyait déjà comme la nouvelle vedette du film Jamais sans ma fille, kidnappée et prise en otage dans son pays. Ou bien il me laisserait ici et s’enfuirait avec nos hypothétiques enfants. Je ne les reverrais plus jamais et je serais malheureuse jusqu’à la fin de mes jours. Ou encore il me battrait et me forcerait à mettre le voile. Remarquez, je ne peux pas totalement la blâmer d’avoir eu ces pensées. Il faut dire que l’islam n’a pas très bonne presse depuis les attentats du 11 septembre 2001.

Mais moi, j’avais rencontré quelqu’un d’extraordinaire et je voulais persévérer dans notre relation, malgré les difficultés qui ne manqueraient pas de survenir. Et ça a fonctionné. Je me suis rendu compte qu’il faut quand même mettre les efforts qu’il faut pour y arriver.

Il faut beaucoup de compréhension. On n’a été élevés ni de la même façon ni dans le même environnement. Certains comportements de l’autre peuvent paraître bizarres a priori, mais prennent tout leur sens lorsqu’on s’attarde à l’éducation qu’il/elle a reçue.

Il faut avoir une grande ouverture d’esprit. Dans mon cas, je ne connaissais pas grand-chose à la culture algérienne. Je m’étais un peu renseignée sur l’islam, mais je me rend compte que j’avais beaucoup de préjugés en tête. Rencontrer d’autres algériens, aller visiter leur pays et discuter de leur religion a remis les choses en perspective. Et cela m’a permis de mieux comprendre mon conjoint. C’est aussi découvrir une culture différente et des plats différents, ce qui n’était pas pour me déplaire !

Il faut s’attendre à rencontrer le racisme sur son chemin. Et il est encore malheureusement bien présent sur le terrain. Parfois, je suis inquiète pour l’avenir de nos deux garçons. Ils portent tous les deux le nom de famille de leur père, un nom assez exotique merci. Est-ce que cela leur nuira plus tard ? Est-ce qu’ils seront considérés différemment des autres à cause de leur nom d’origine étrangère ? Seront-ils placés sur le même pied d’égalité que leurs compagnons lorsque viendra le temps de trouver un emploi ou un appartement ? Franchement, je l’ignore. Et entendre et lire des commentaires haineux, irrespectueux et racistes envers l’islam m’attriste. Cela m’attriste car sa religion fait partie de mon homme depuis toujours. Elle est très importante pour lui. Bien sûr que ce n’est pas une religion parfaite. Il y a des abus et des gestes extrémistes qui sont perpétrés au nom de l’islam et qui sont inacceptables. Par contre, l’immense majorité des musulmans sont pacifiques et ne méritent pas toute cette haine.

Ce n’est pas une voie facile que nous avons empruntée, mais jusqu’à maintenant, les efforts que nous avons déployés en valent la peine. Et au bout du compte, malgré nos différences, nous sommes tous des êtres humains. Nous avons plus de points en commun que de différences. Je crois vraiment que la clé est d’accepter l’autre tel qu’il est et de ne pas vouloir le changer.

C’est la recette d’une union multiculturelle heureuse.

Mélina Morin
MÉLINA MORIN

2 thoughts on “Mon union multiculturelle

  1. Carolynn h Répondre

    J’adore! J’ai à peu près le même parcours:). Mais mon amoureux est marocain 🙂

  2. Andrée-Anne Répondre

    Merci de publier des articles sur le multiculturalisme, trop peu le fond mais ce sont des articles qui peuvent éduquer la population et amener celle-ci à mieux considérer la différence. C’est triste mais les autochtones vivent cette forme de racisme/discrimination depuis des dizaines d’années même depuis plusieurs générations. Jpense que si on veut arrêter de parler de racisme il faudrait que le gouvernement canadien arrête d’imposer son programme d’immigration choisis ainsi arrêter de faire lui même du racisme pour montrer le bon exemple…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *