Je vous souhaite de toujours pouvoir compter les uns sur les autres, mes amours

brother sister love

Mes amours,

Après vous, mes frères et ma soeur sont ma plus belle et ma plus grande richesse. J’ai la meilleure et la plus forte fratrie au monde. Je sais que partout où l’on passe, on nous envie un peu. Parce que ce n’est pas comme ça dans toutes les familles. Parce que dans notre famille à nous, il y a quelque chose de spécial et de précieux. Et je vous en souhaite autant.

Je vous souhaite de vous aimer tous les trois, peu importe les défis ou les événements. Je vous souhaite de ne pas vous juger, de vous écouter et de ne jamais vous laisser tomber. Malgré les chicanes, malgré les différends.

Je vous souhaite de vous parler dans le casque quand il le faut, quand l’un d’entre vous s’apprête à prendre (ou reprendre) un chemin qui le fera souffrir. Je vous souhaite de vous aimer assez pour être francs et honnêtes. Même si la vérité peut faire mal. Je vous souhaite même de vous engueuler un bon coup, et passer ensuite à autre chose, au lieu d’accumuler des frustrations qui finiront par vous éloigner.

Je vous souhaite de ne jamais laisser personne abîmer l’un de vous. D’être solidaires et de vous défendre, toujours.

Et quand la vie devient un orage, je vous souhaite d’être unis. De vous faire offrir une chambre au sous-sol ou des bras pour transporter vos boîtes et vos meubles. D’avoir une épaule sur laquelle pleurer quand vous êtes perdus et de vous comprendre dans vos silences, juste par un regard, juste par un sourire…

Je vous souhaite que vos liens de sang soient plus forts que tout. Que malgré la distance et les vies bien remplies, vous vous retrouviez, toujours. Autour d’un verre, dans la cour de l’un, ou autour d’un repas, dans la cuisine de l’autre.

Je vous souhaite des repas improvisés en gang, car ce sont les meilleurs. Des rires, des tonnes de rires. Des anecdotes que vous seuls comprenez et des chansons d’enfant chantées une fois rendus adultes, par nostalgie.

Je vous souhaite un beau-frère et des belles-sœurs comme les miens, qui partagent les mêmes valeurs que vous et qui deviennent presque un frère et des sœurs. Ces gens sans lien de sang que vous vous mettez à aimer pour ce qu’ils sont, et qui viennent vous toucher droit au cœur.

Et je vous souhaite des neveux et des nièces. Je vous en souhaite beaucoup. Ces enfants que vous aimerez presqu’autant que les vôtres et qui courront partout pendant que vous jasez ensemble. Ces enfants que vous trouverez si beaux, et qui vous feront penser aux vôtres.

Je vous souhaite d’avoir la conviction profonde que quelqu’un est là pour vous écouter et vous conseiller. Cette conviction qui rassure tellement, de ne jamais être seuls, même lorsque la solitude vous pèse. Cette certitude que vous pouvez compter l’un sur l’autre, quoi qu’il arrive.

Je vous souhaite de vous admirer. D’être fiers les uns des autres. De vous encourager à poursuivre vos rêves et même de vous botter les fesses à le faire parfois. D’être heureux lorsque l’un d’entre vous vit quelque chose de positif. De le vivre ensemble et de célébrer.

Et je vous souhaite de vous arrêter. De vous arrêter pour réaliser à quel point vous êtes privilégiés de vivre ça. De réaliser qu’ailleurs, dans plusieurs autres familles, ce n’est pas comme ça. Je vous souhaite de vous arrêter, de vous observer, et de vous dire à quel point vous êtes chanceux. Et de sourire bêtement, en vous regardant aller. Juste parce que vous êtes heureux d’être là, de faire partie de ça. Et de souhaiter que cette complicité de s’arrête jamais.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *