Guide de survie du parent séparé

woman in a car waiting kid

Tu n’as jamais rêvé de te retrouver parent séparé d’une petite tribu d’enfants. Ce n’était pas dans le plan de match, toi et moi, on le sait.  Maintenant, tu dois vivre avec tes enfants une semaine sur deux et réapprendre à vivre avec ton toi-même l’autre semaine. Les premiers temps ne sont pas les plus faciles.  Pourtant, je te le jure, on survit à la séparation, j’oserais même dire que l’on vit après une séparation.

Voici donc les dix commandements qui t’aideront à passer à travers.

#1  Des commentaires blessants, tu te sacreras

Ben oui, parce que même si ton voisin, ta chum, ta mère trouve que tu scrapes la vie de tes enfants en te séparant, TOI tu sais ce dont TES enfants ont besoin, personne d’autre n’est mieux placé(e) que toi pour gérer ça, OK?

#2  De ton toi-même, tu prendras soin

Je n’ai aucun doute que tes enfants sont et resteront toujours ta priorité, mais là, aujourd’hui, maintenant, c’est l’heure de penser à toi.  Découvrir qui tu es, te réapproprier ta vie, faire des choses POUR TOI, aller au cinéma, au resto, t’entraîner… TE RETROUVER comme personne.

#3  En tes enfants, tu auras confiance

Ils ont beau être petits, ils ne sont pas idiots.  Quand ils voient ou entendent des absurdités, ils sont capables de faire la part des choses.  Garde le cap, partage-leur tes valeurs sans dénigrer le reste du monde (incluant l’autre parent!).  Explique-leur pourquoi tu tiens à ces mêmes valeurs, apprends-leur le respect et l’empathie, le reste viendra tout seul. AIE CONFIANCE EN TES ENFANTS

#4  De ton ex, tu ne parleras pas en mal devant les enfants

Tu ne veux pas que tes enfants se retrouvent encore plus en sandwich entre papa et maman alors prends un grand respire et défoule-toi seul(e) dans ton char ou autour d’une bière ou d’un verre de vin avec tes chums SANS les enfants.

#5  De ton ex et de ses actes, tu te détacheras

Il ou elle a décidé de se remettre en couple après un mois et demi de séparation?  Le jour du déménagement, tu apprends que le nouveau conjoint débarque dans la maison?  À quoi bon te torturer avec les raisons et les pourquoi du comment?  Tu n’as aucun pouvoir, aucun contrôle alors décroche, même si ça te prends quelques verres de vin pour le faire, GO!

#6  De l’ingérence, tu ne feras point

Tes enfants arrivent de leur semaine chez l’autre parent habillés avec des couleurs qui font mal aux yeux?  Ton fiston te raconte que quand il est chez l’autre, il peut manger des chips tous les soirs?  Ouin, ça fait partie de la game; à chacun ses règles, à chacun ses batailles, tu ne veux pas que ton ex décide comment ça marche chez vous, ça va dans les deux sens!

#7  Tes erreurs, tu te pardonneras

Pas facile, mais tu dois y arriver.  Personne n’est parfait, ce qui arrive n’est pas uniquement de ta faute… vous étiez deux là-dedans!

#8  Dans les accusations, tu ne tomberas point

Pas facile au début, mais hautement salvateur, garde tes commentaires et tes reproches pour toi.  Quand ben même tu lui soulignerais au marqueur fluo les bêtises qu’il ou elle t’a faites, il est trop tard.  Le soulagement d’avoir enfin pu lui crier tes reproches sera de courte durée de toute façon…

#9  De l’aide, tu accepteras

C’est si évident et pourtant si difficile.  Avant, vous étiez deux pour gérer la maison et les enfants; maintenant, tu es UN, alors c’est fort possible que tu te sentes parfois débordé(e).  Un parent t’offre de ramener ta fille de son cours de natation?  Ta chum t’offre de garder tes enfants?  Ta collègue t’offre de venir t’aider à monter le trampoline des enfants?  Ton ami t’offre de t’aider à réparer ton balcon? Dis-leur OUI et MERCI, exit la culpabilité! Tu peux et tu veux tout faire seul(e); mais accepte de te faire aider, tu vas voir, c’est fou combien de temps et de santé mentale tu te sauves.

#10  Un réseau social, tu te construiras

Parce que même si tu as la chance d’avoir de bons amis qui ne t’ont pas laissé tomber pendant ta séparation, tu auras besoin de te reconstruire une vie, la semaine sur deux sans tes enfants.  Si, au début, tu as besoin de jouer les ermites, va, mais ne reste pas chez toi à te ronger de remords pendant des mois.  Sors, accepte les offres de sorties, les soupers chez des collègues, ouvre tes horizons.

Regarde tes enfants, ils ont besoin de toi, ils ont besoin de parents heureux peu importe qu’ils soient séparés ou non.  Lâche pas, le sourire te reviendra!

La p'tite mère
LA P'TITE MÈRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *