Toi, mon amie pas d’enfants

woman feet bed

Il y a de cela pas si longtemps, on était pareilles toutes les deux. Nous avions les même goûts vestimentaires, les mêmes goûts pour les gars, les mêmes envies de faire les choses différemment, le même amour pour le vin et la bouffe. On s’est suivies durant toutes les étapes de nos vies. Mais un jour, tout a changé : je suis devenue une mère. Nos vies ont pris un tournant légèrement différent. Des fois, je me dis que ça n’a pas changé tant que ça entre nous deux, pis là tu me garroches l’une de ces cinq phrases-là qui me rappellent à quel point nos vies sont différentes maintenant.

#1  Quand tu me textes à 8h30 le matin en me demandant si tu me réveilles

Comment je te dirais ben ça. Non seulement tu ne me réveilles pas, parce que ça, c’est la job du p’tit dernier à 5h30 du matin à grands coups de tounes thématiques de la Pat’ Patrouille, mais j’ai déjà à mon actif un pipi au lit de lavé, un déjeuner complet et nutritif de cuisiné puis nettoyé, deux brassées de lavage de faites pis une batch de muffins dans le four parce que chez nous, c’est déjà presque l’heure de la collation du matin! So, non fille, tu ne me réveilles pas, ça fait même deux grosses heures que j’ai envie de t’appeler afin d’avoir une conversation d’adulte, mais je n’ose pas parce que je sais très bien que toi, tu dors.

#2  « Hey, as-tu vu le dernier film au cinéma? Il est malade!! »

Si le personnage principal dudit film n’est pas un super héros, une princesse ou un quelconque animal parlant, si ledit film ne contient pas au moins douze chansons destinées à rendre complètement fou tout adulte à force d’entendre ses enfants les chanter pendant la prochaine année ou si ledit film ne contient pas une morale soi-disant cute sur le fait que l’important, c’est de participer ou de toujours rester soi-même, non je ne l’ai pas vu et je ne le verrai probablement pas avant deux ans, soit la date de sa diffusion à la télé. Et ça, c’est si je ne m’endors pas dessus.

#3  « Je vais t’appeler OK ? C’est plus simple que de se texter! »

Tu sauras, ma belle, que les enfants, ça a un sensor dans le derrière qui s’active à la seconde où ils entendent la sonnerie du téléphone et qui les transforme en machine à mauvais coups. Ce faisant, toute conversation téléphonique devient pratiquement impossible parce que j’ai alors inévitablement l’air atteinte du syndrome Gilles de la Tourette en entrecoupant nos discussions de « Flush ton caca » pis « Lâche ton pénis ».

#4  « Tu mets quoi toi pour notre souper de filles jeudi soir? »

J’ai deux paires de pantalons qui me font et un seul chandail dans lequel je me trouve pas trop pire pis que je ne me sens pas comme une matante, so, sans doute un de ces pantalons-là avec ledit chandail!

#5  « Hey, ça te tente-tu de partir dans le Sud avec moi l’hiver prochain? »

Sans commentaires.

Malgré tout ça, je demeure la fille que tu as connue il y a de nombreuses années. J’ai juste beaucoup un peu de broue dans le toupet.

Mais je reste toujours là si tu as besoin de moi, ne l’oublie jamais.

Ah! pis je suis sincèrement désolée de ne pas t’avoir répondu avant samedi matin quand tu m’a textée vendredi soir dernier pour aller prendre un verre. Je me suis endormie sur le divan à 8h30.

Karine Desautels
KARINE DESAUTELS

12 thoughts on “Toi, mon amie pas d’enfants

  1. malenfant Répondre

    Toujours en train de chialer sur les femmes sans enfants. Votre vie est donc bien remplie et donc bien exceptionnellement chiante. Avez vous déjà lu un tel article venant de la part d’une femme sans enfants? Ben non, on a rien à vous apprendre ni à vous envier. Si vous regretter votre vie sans enfants il fallait y penser avant. Tout est une question de choix.

    1. La Parfaite Maman Cinglante Répondre

      Bonjour ! Ce billet se veut humoristique et caricatural et ne vise en aucun cas à dénigrer les gens qui n’ont pas d’enfant.

      1. Nancy

        Tout a fait ! Un excellent texte, ecrit avec humour et je dois avouer que maintenant que mes filles sont grandes…cette période me manque beacoup! Bravo pour ce texte divinement bien écrie!

      2. Campini

        Je ne trouve pas que votre écriture est amusante… Votre humeur égratigne tout simplement. »So, non, fille, tu ne me réveilles pas». Ce ton, ce ton… Je pense que ce texte vous a fait du bien à vous, mais pour ma part, je le trouve triste. Désolée.

      3. La Parfaite Maman Cinglante

        En nous lisant, vous réaliserez que tous nos textes humoristiques utilisent ce ton, peu importe le sujet qu’ils traitent 🙂

      4. Isabelle

        Je comprend pas trop le ton de ce billet? Bien entendu, humoristique mais, on en veut aux femmes sans enfants, ont les jalouse ou bien on prend juste le temps d’écrire pour ne rien dire? Moi personnellement, je n’ai pas d’enfants et ce n’est pas que je ne peux pas en avoir (ce qui est le cas pour certain…) mais ça l’air qu’il y a des événements dans la vie qui a fait que je ne suis pas rendue là encore. Mes amies sont majoritairement des mères maintenant et oui je vais essayer de garder le contact avec elles, de la manière que je peux, en parlant de ce que je vie. Mes amies elles, vont me parler de ce qu’elles vivent et c’est bien différent. Elles sont fatiguées et moi aussi, pour des raisons différentes. Je ne les jugent pourtant pas parce nos vies sont différentes. J’essaies de l’accepter et de ne pas jalouser leur progéniture (Oui parce que vous avez bien beau chialer sur tout le travail qui vient avec les enfants je ne suis pas sure que vous reviendriez en arrière après avoir vécu votre premier « je t’aime maman »)… bref texte sans grande envergure… pt que ça fait du bien à certaine de lire ça…mais en ce qui me concerne j’ai trouvé ça plutôt navrant, couleur « gris/vert ».

      5. La Parfaite Maman Cinglante

        Ce texte ne vise pas à dénigrer ou jalouser quiconque mais simplement à entrevoir avec humour et de façon caricaturale certaines réflexions de mamans à l’égards de leurs copines sans enfants.

    2. Samouraï Répondre

      Pardon? Toujours en train de chialer sur les femmes avec des enfants toi? Pourquoi t’es icitte ? Le titre du site c’est : Parfaite maman cinglante. Ça en dit assez long pour que tu revires de bord me semble. Ici c’est toujours le même genre d’article avec le même ton qui fait du bien : celui de celle qui dit tout haut ce que d’autres pensent tout bas. #réconfort. Je te conseille simplement de faire des meilleurs choix de lecture qui te permettront de relaxer. Ta sélection de lectures semble inadéquate. Vas chez Urbania, y’en a mille des femmes pas d’enfants qui parlent d’un paquet d’affaires et de façon super intéressante en plus. On y trouve même des billets contre ce genre de maman que tu sembles répugner. Si ça peut te faire du bien, on te retient pas. Tout est une question de choix.

  2. Celine Répondre

    Wow Wow Wow ! Que dire de plus ! C’est de la pure beauté textuelle ! Ce n’est que la vérité ! Merci pour ce message véridique que je pourrai partager sans trop blesser personne 😉

    En passant je suis maman de trois enfants que j’adore énormément

  3. Ed Répondre

    Maman de 4 enfants, que je ne regrette pas du tout! Mais mon Dieu que votre texte reflète bien ma vie 😉

  4. Jovette Béchard Répondre

    Je ne vois pas pourquoi il y a tant de gens frustrés suite à la lecture de ce texte . Je crois que ce n’ est qu’ une façon amusante et juste de mettre en lumière la vie de deux amies qui ont des vies différentes . C’ est vrai ce qui est dit ici , c’ est une belle vérité dont on doit prendre conscience après l’ arrivée d’ un enfant dans notre vie . Inconsciemment la personne sans enfant ne se rend pas compte du changement de la vie de l’ autre et de le dire le replace dans un contexte juste et dans la vraie réalité de son amie , il n’ y a pas de mal à le dire bien au contraire . Une amie , une vraie
    va le comprendre et non s’ en offusquer . C’ est une conversation d’ amie et non contre les femmes sans enfants .En tout cas c, est ce que je perçois . Libre à vous d’ en faire un drame .

  5. Sandra Répondre

    Moi j’ai adoré hihi 💜 belle écriture rien à redire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *