Mon travail me ressource de ma vie de famille

Je repense parfois à ma vie d’avant. Le soir, une fois les enfants couchés, la vaisselle débarrassée et le sol nettoyé. Entre vingt-et-une heures et vingt-deux heures, mince et précieux créneau horaire où je peux enfin prendre le temps de ne rien faire d’autre que de laisser mes pensées vagabonder, avant de succomber à mon Lire la suite…