image_pdfimage_print

À toi, la maman qui n’a pas un sou

À toi, la maman qui n’a pas un sou, J’ai pensé t’écrire, car tu rêvais depuis très longtemps de la journée où tu allais avoir un petit être dans ta bedaine, mais tu n’es pas sans savoir que la vie à deux, ça coûte cher et que la vie à trois, ça ne sera pas diable Lire la suite…