Lettre à mon désir de perfection

mother and baby sit

Salut désir de perfection,

On a jamais officiellement fait connaissance et c’est aujourd’hui que je vais mettre fin à notre anonymat respectif. Tu fais partie de moi depuis très longtemps, seulement dernièrement, il me semble que tu chuchotes trop souvent à mon oreille.

Bizarrement, depuis que je suis maman, tu t’incrustes dans toutes les facettes de mon quotidien, tu prends trop de place et tu m’étouffes. Tu es tellement présent que ça commence à m’empêcher de profiter de la beauté de la maternité. Tu me susurres à l’oreille que je dois faire mieux dans tout. Que ma maison doit être impeccable, que les repas doivent toujours être délicieux, que je suis une mère indigne lorsque je ne prends pas d’aliments bio pour le petit, que j’aurais dû retrouver mon corps d’avant grossesse depuis longtemps, que je devrais sortir davantage, voir des amies, faire plus d’activités pour favoriser le développement de mon fils et être plus patiente. Tu me fais aussi savoir haut et fort que je ne prends pas assez soin de ma petite personne et qu’un jour mon amoureux risque de se désintéresser de moi. Tu prends tant d’espace dans ma vie que tu commences à en prendre non seulement dans mes exigences envers moi-même, mais aussi envers ceux que j’aime.

Tu sais, je ne te hais pas, même que je me souviens d’une époque où tu venais me visiter sporadiquement, jamais très longtemps simplement le temps de performer dans l’atteinte d’objectifs qui m’étaient chers. C’était utile, intense, parfois frustrant, mais jamais épuisant.

Je comprends que lorsque tu me souffles toutes ces idées de performance, c’est mon bonheur et celui de ma famille que tu souhaites. À l’évidence, on a le même objectif toi et moi, on n’a juste pas la même vision de la façon de l’atteindre. Je veux que tu saches que lorsque je mets mes énergies à vouloir me surpasser dans tout comme tu me le demandes, ça fait en sorte que je passe à côté de l’essentiel et que j’entraîne ma famille dans un tourbillon sans fin de tâches à faire et de critiques interminables. L’ambiance devient alors lourde de reproches et d’attentes excessives dans un quotidien qui pourrait être si doux.

Dernièrement, j’ai discuté un peu avec souplesse et voici ce qu’elle m’a fait remarquer lorsque je lui ai fait la liste de mes préoccupations du jour. C’est vrai que la maison n’est pas toujours bien rangée, mais chez nous il y a de l’amour, des fous rires, des clins d’œil et de beaux moments de complicité. La porte patio est pleine des traces des mains du petit et du museau du chien, justement parce qu’ils s’y sont amusés sans contrainte sous une supervision bienveillante. La taille d’avant n’est pas revenue? Tant mieux parce que j’ai fait de belles rencontres en allant m’entraîner et développé de nouvelles amitiés. Mes jambes ne sont pas épilées, OK, mais ça n’empêche pas le petit de s’y accrocher pour se lever debout fièrement en préparation du jour où il pourra s’en détacher avec confiance. Je n’ai pas refait ma repousse depuis quatre mois, pas grave, ça permet à mes cheveux de reprendre de la vigueur et mon chum, mon éternel chignon de maman il le trouve sexy, lui. Souplesse m’a aussi dit de regarder le quotidien avec indulgence et d’être fière que dans notre foyer nous sommes parfaitement imparfaits.

Je pourrais te parler encore longtemps de lâcher-prise, mais je crois que tu as compris qu’il y a plus d’une facette à une situation. J’aimerais que tu prennes le temps d’entendre plus souvent le point de vue de souplesse pour qu’on puisse faire équipe et favoriser le retour à l’équilibre dans notre vie. De cette façon, on se rapprocherait certainement du bonheur auquel on aspire tant toi et moi.

Christine Jean
CHRISTINE JEAN

Une réflexion sur “Lettre à mon désir de perfection

  1. SOnia Danse prénatale Répondre

    Quel bel article ! Il me fait penser aux lettres écrite par Niki De Saint phalles à ses amies.
    Elle se demandait comment tout faire parfaitement chaque jour en seulement 24 heures . J’en parle dans un de mes articles : https://danse-prenatale.com/mes-8-vies-en-une-ou-la-face-cachee-de-la-charge-mentale/

    Mettons de la souplesse dans notre quête de perfection !!! Merci Christine

    Sonia Danse prénatale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *