Merci mon ex

kid running father

Cher toi,

Je voulais te dire merci.

Notre histoire n’est pas rose. Il faut se l’avouer, nous sommes passés à travers un long tunnel noir. Je me suis même pas mal grafignée au passage. Mais l’important, c’est qu’on s’est rendus de l’autre bord. Un peu amochés, avec des blessures à guérir, mais on s’est rendus. Et, à la sortie, nous avons chacun pris notre propre chemin, avec notre petite princesse avançant entre nous deux.

Plusieurs personnes ne comprennent pas que je ne sois pas en colère. Elles auraient voulu que je me batte pour te garder de l’autre côté. Ou pour te punir de m’avoir fait faire tout ce chemin. Ce qu’elles ne savent pas, c’est que tu m’as tout de même tenu la main, même quand ton cœur était ailleurs. Et même aujourd’hui où nous avons chacun nos vies, je sais que je pourrai toujours compter sur toi.

J’ai choisi de te pardonner, pour notre fille, afin qu’elle ait toujours un beau ciel bleu devant elle, mais aussi pour moi.  À quoi cela m’aurait-il servi de garder de la colère et de la rancune au fond de mon cœur? L’amour, c’est comme ça : ça nous frappe de plein fouet, souvent quand on s’y attend le moins. Dans ton cas, c’était vraiment au pire des moments qui soit, mais que pouvais‑tu faire? Rester avec moi par devoir, malheureux, déchiré? Non merci! Je préfère de loin notre bonheur actuel, malgré le champ de nids-de-poule qu’on a dû traverser, qu’une vie entière avec le goût amer de la rancœur en bouche. Merci d’avoir eu le courage, malgré toutes les angoisses et le déchirement que cela t’a causés, d’assumer tes sentiments.

Tu étais mon amoureux, mais tu étais aussi mon meilleur ami. Et, avec le recul, je peux dire que le deuil de cette amitié a été bien plus difficile à faire que celui de notre amour, qui pâlissait depuis longtemps. Non seulement, je retrouve ton amitié maintenant, mais en plus j’en ai gagné une, inattendue. Merci d’avoir mis cette nouvelle personne, celle que tu as choisie, sur ma route. Elle devient une amie chère à mon cœur. C’est précieux.

Je ne vous remercierai jamais assez du bonheur que vous apportez à mon petit ange blond. Le sentiment de confiance que je ressens quand elle est chez vous vaut tout l’or du monde pour mon cœur de maman.  Merci de l’initier aux sports (j’ai d’autres talents, promis!). Merci de lui faire manger du poisson. Merci de lui choisir d’aussi beaux vêtements. Merci de rendre ses cheveux aussi soyeux. Merci de calmer ses cauchemars. Merci de lui faire sentir qu’elle est un membre à part entière de votre famille.

Je suis fière de nous. Ensemble, nous formons une vraie équipe autour de notre fille. Malgré les difficultés, nous mettons tout en œuvre pour que son quotidien soit le plus doux et paisible possible. Nous nous serrons les coudes. Nous nous dépannons quand les horaires de l’un sont en conflit avec le calendrier de garde (c’est-à-dire pas mal souvent!) ou encore quand le budget familial est plus serré dans l’une des deux maisons.

Je t’ai choisi pour être le père de ma fille. Je ne regrette pas, et ne regretterai jamais, ce choix. Merci d’avoir gardé tout ce que je trouvais beau en toi. Sache que je suis fière et heureuse de pouvoir dire que nos routes, bien qu’irrémédiablement séparées, se poursuivent côte à côte.

Maude Tweddell
MAUDE TWEDDELL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *