Les 5 résolutions parentales que tu ne tiendras pas encore cette année

woman finger up

Janvier est arrivé avec toutes ses belles promesses d’une année nouvelle, d’une page blanche sur laquelle tu vas pouvoir écrire ce qui te chante. En tant que parent, c’est le temps de te prendre en main pis de te choisir une couple de résolutions que tu ne tiendras pas.

#1  Crier moins

À toutes les fois que tu cries après ta progéniture, tu t’en veux. C’est inévitable. Tu te dis que tu aurais pu respirer un grand coup pis trouver les bons mots pour expliquer l’objet de ton désarroi au lieu de t’emporter comme le sosie de Hulk dans ses bons jours. Qu’on se comprenne bien,  c’est très louable à toi de vouloir crier moins pis j’espère sincèrement que tu vas y arriver. Mais j’aimerais ça que tu n’oublies pas que derrière tes bonnes intentions, t’es un humain, qui plus est, un parent, aussi imparfait que tous les autres, pis que tu vas inévitablement l’échapper encore une couple de fois dans l’année à venir. Ça fait qu’ajoute donc aussi quelque part dans ta liste de résolutions d’être indulgent envers toi-même.

#2  Profiter du moment présent

La vie va vite pis entre la job, ta brassée de foncé, le souper à préparer, la cour à pelleter, les devoirs à faire pis la game de soccer du plus jeune, ben souvent, force est d’admettre que tu profites plus trop du moment présent, pis tu te couches un bon soir, les yeux larmoyants, en te disant que t’as pas vu l’année passer, ni tes enfants grandir. Ça fait que je te lève mon chapeau de vouloir profiter plus du temps qui passe cette année. Mais à moins que t’aies un plan du tonnerre pour te mettre à vivre sans travailler, que le souper se fasse tout seul, que le linge se plie comme par magie pis que les enfants se téléportent à leurs cours, une fois les vacances des fêtes passées, tu vas chausser tes runnings pour reprendre la course du quotidien et la vie va continuer de t’échapper un peu. Ça fait que fais ton gros possible mais accepte aussi que tu ne peux pas être enthousiaste, enjoué et flabbergasté par chaque moment qui passe.

#3  Passer plus de temps en couple

Ton couple. Cette patente qui prend la poussière dans un coin. Celui-là même à qui tu fais des promesses année après année sans jamais les tenir. Cette chose qui a définitivement pris le bord de ta liste de priorités à l’arrivée des p’tits et qui revoit la lumière du jour un p’tit cinq minutes par-ci, par-là le vendredi soir à huit heures et quart avant que tu ne t’endormes dans le divan. Si t’as décidé d’y remédier cette année et d’en refaire une priorité, je t’avertis, il n’y aura pas de solutions miracle; il va falloir que tu délaisses ton plancher sale, ton téléroman du jeudi pis la game de hockey du samedi soir si tu veux trouver la demi-heure qu’il te faut pour le retrouver. Ça fait que relève tes manches pour de bon si tu ne veux pas que ta résolution reprenne une fois de plus le bord des vidanges jusqu’à l’année prochaine.

#4  Manger mieux

Cette résolution-là, tu la prends au moins une fois par semaine. Manger moins de resto le midi en semaine, te limiter à une dose de friture hebdomadaire, couper dans le dessert, arrêter de servir du Kraft Dinner pis des pogos aux p’tits, mettre plus de verdure dans les assiettes, essayer le tofu, le quinoa et tous ses dérivés. Le problème, c’est que tu remets toujours ça à demain au détriment de ton tour de taille pis de ta santé globale. Est-ce que cette année est la bonne ? Tu peux déjà répondre à cette question-là en énumérant ce que tu as mangé depuis que t’es levé ce matin.

# 5 Moins presser les enfants

Dans un monde en pain d’épice, les enfants pourraient prendre deux heures pour s’habiller pis déjeuner chaque matin sur une trame de musique classique pendant que tu boirais un café chaud avant de paqueter tout le monde dans le char pis de prendre le chemin sur lequel il n’y aurait aucun trafic, de sorte que tu n’arriverais pas en retard. Comme ça, tes pauvres enfants pourraient profiter de la vie avant d’être propulsés dans la course effrénée de l’âge adulte. Mais dans les faits, ça ne se passe pas de même. Entre un réveil qui n’a pas sonné, un dégât de lait, des mitaines perdues pis la 20 ben jammée dans le trafic, tu ne vois pas l’ombre du jour arriver où tu pourras exclure « Envoye, dépêche-toi » de ton langage. Reste le samedi pis le dimanche si t’évites les cours en tous genres, les soupers chez mamy, les sorties éducatives pis les fêtes d’amis. À toi de voir.

Qu’on se le dise, prendre toutes ces résolutions-là, c’est une maudite bonne idée. Mais vivre sans travailler, boire des cocktails toute la journée pis dormir jusqu’à midi chaque jour, ça fait aussi pas mal de sens sauf qu’on le fait pas.

Reste qu’il y a toujours place à l’amélioration, pis t’auras déjà de quoi être fier si tu réussis à en appliquer une ou deux une fois de temps en temps d’ici 2018.

Bonne année là !

logo parfaite maman cinglante


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *