Les 5 mauvaises excuses de toutes les mères pour ne pas prendre soin d’elles

depressed mother with baby

En devenant mère de famille, y’a une partie de ton cerveau qui se met ben souvent à off : la partie qui te rappelle de prendre soin de toi. Et même si tu finis par réaliser tôt ou tard qu’il faudrait bien que tu t’occupes de la femme que t’es derrière la mère que tu passes ta vie à être, tu aimes bien te cacher derrière un paquet de mauvaises raisons pour ne pas le faire parce que c’est souvent beaucoup plus facile que de prendre le taureau par les cornes. Tu ne m’aimeras pas, mais voici donc les cinq mauvaises excuses pour lesquelles tu ne prends pas soin de toi.

#1  T’as pas les moyens

Tu clames souvent haut et fort que tu te meurs d’envie de prendre soin de toi, d’aller au spa, de sacrer ton camp le temps d’une fin de semaine en amoureux ou de te payer une semaine dans le sud avec tes chums, mais que tu n’as pas les moyens. Je te feel. Toutes ces activités-là coûtent cher et ce n’est pas donné à tous d’avoir les moyens de le faire. Mais est-ce que c’est une raison pour renoncer à t’occuper de ton toi-même ? Te taper un souper en amoureux à la maison une fois les enfants couchés, ça ne coûte rien. Laisser les p’tits à ton chum pour aller prendre un grand bol d’air, siroter un café chez ta chum ou jogger une grosse demi-heure, ça ne coûte rien non plus. Je veux ben croire que tes options sont plus limitées, mais je te certifie que tu peux prends soin de toi même si t’as pas une cenne.

#2  T’as pas de gardienne

Ta famille reste loin, ton chum travaille à l’extérieur, t’es monoparentale, name it;  quand on te propose de sortir de chez vous, la plupart du temps, tu déclines l’invitation faute de gardienne. C’est vrai qu’il en pleut pas, des gens pour prendre soin de tes p’tits. Surtout quand tu refuses d’engager une p’tite gardienne de quinze ans parce que tu ne lui fais pas confiance même si tu as toi-même gardé à l’adolescence et que tu n’oses pas demander à ta voisine avec qui tu t’entends à merveille ou à ta chum qui tuerait pour garder ton bébé une couple d’heures, le temps de t’aérer l’esprit. La vérité, dans la plupart des cas, c’est qu’il existe bel et bien des gens pour prendre soin de tes p’tits et qu’il faut juste que tu mettes tes craintes et ton orgueil en veilleuse pour en bénéficier. Penses-y et arrête de croire que t’es l’exception qui confirme la règle, c’est ce qui te nuit le plus. Pis aye, dans bien des gyms, il y a une garderie et pour 2$-3$ de l’heure, tu peux t’entraîner pendant que tes p’tits s’entertain.

#3  T’as pas le temps

Entre la job, le lavage, le cours de soccer de ton grand pis celui de piscine de ton plus jeune, tu ne vois vraiment pas quand est-ce que tu pourrais bien prendre soin de toi. C’est un fait, je te l’accorde, ton horaire est chargé. Mais ton horaire, tu le bâtis en fonction de tes priorités. Le jour où tu décides d’en faire toi-même partie, étrangement, Sésame ouvre ses portes et il te reste plus que trois minutes et quart pour t’occuper de ta p’tite personne. C’est vrai que la vaisselle pis le linge sale s’empilent un peu… Pis ?

#4  Tu refuses de te faire passer avant les enfants parce qu’une mère ne devrait jamais faire ça

T’as pour ton dire que t’as pas mis tes enfants au monde pour les faire garder pendant que tu prends du bon temps ailleurs, sans eux, et tu es intimement persuadée de les abandonner quand tu les laisses chez Mamie pour la fin de semaine. Je ne voudrais pas péter ta balloune, mais tes p’tits sont heureux sur un joli temps de passer du temps avec leur grand-mère. Presqu’autant que leur grand-mère à qui tu fais franchement plaisir. C’est vrai que tu n’as pas mis tes enfants au monde pour les faire garder; tu les as mis au monde pour les aimer et les amener à devenir des grandes personnes heureuses et équilibrées. Ce que tu n’as peut-être pas encore compris, c’est qu’à chaque fois que tu prends soin de toi, tu leur apprends à prendre soin d’eux aussi. Pis ça, dans leur avenir comme dans le tien, ça sera quelque chose de ben payant.

#5  Tu n’as plus la moindre idée de ce que c’est que prendre soin de soi  

S’il t’arrive de te dire que tu ne t’occupes plus de toi, il t’arrive aussi régulièrement de te répondre que tu ne sais plus comment faire. Que tu ne sais plus ce qui te ferait plaisir ni ce qui te ferait du bien. Si c’est le cas, je pense que c’est le temps d’entrevoir ça comme un beau gros signal d’alarme que tu es rendue tellement loin sur ta liste de priorités que tu as carrément pris le bord. Pas besoin d’avoir d’incroyables passions ni de faire du sport si ça te pue au nez. Mais le plaisir de te caler dans un bon bain chaud, d’écouter un film dans une grosse doudou avec un verre de vin ou de jaser avec tes chums autour d’un café, c’est quelque chose qu’aucune maman ne devrait perdre de vue.

Parce que c’est ben beau de faire du bien aux autres, mais il faut aussi savoir se faire du bien à soi-même. En te couchant ce soir, penses-y et fais-moi donc quelque chose de beau.

logo parfaite maman cinglante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *