Merci à toi, mon amie sans enfants

À toi, mon amie sans enfants, merci. Depuis que je suis maman, j’ai dû faire beaucoup de sacrifices, mais je ne suis pas la seule. Tu as toi aussi vu notre amitié changer mais plutôt que de m’en faire le reproche, tu as décidé de l’accepter. Et ça, ça n’a pas de prix. Merci d’accepter Lire la suite…

Tu sais que tu es atteinte du syndrome de matantitude quand…

Tu sais que tu es atteinte du syndrome de matantitude… Quand le samedi soir vers 21h00, tu es déjà bien emmitouflée sous tes couvertures, lisant ton roman, entourée de tes chats. Quand tu préfères rester chez vous le soir du Nouvel An ou de la Fête nationale, avec ton chum et tes enfants, en pyjama Lire la suite…

Ce que je voudrais te dire, mon amie sans enfant

Depuis plusieurs années maintenant, que toi et moi sommes amies. Rien n’a changé depuis, sauf le fait que je vis désormais dans un mode parental. Même si des fois, on aimerait que ce soit moins compliqué, on s’amuse toujours autant. Parfois, me vient l’envie de te dire certaines choses qu’au final, je garde pour moi. Lire la suite…

La belle-famille

On ne s’est pas choisi, t’sais. On ne va pas se le cacher. Pis même si je vois poindre deux ou trois des traits de mon chum à travers toi, force est d’admettre que tu ne lui ressembles pas plus qu’il faut. Ça fait qu’il nous reste plus grand-chose en commun, toi pis moi, outre Lire la suite…

Ton souper de filles

pixabay.com Si t’es du genre à finir par trouver ça lourd de passer tes soirées devant Canal D main dans la main avec ton homme tout en regardant subtilement les mottons de poil se faire aller sur ton plancher, y’a peut-être des bonnes chances qu’un moment donné, t’ailles le goût de changer de poste pis de Lire la suite…