À toi, mon enfant privilégié

À toi, mon enfant privilégié, À chaque jour cette semaine, tu m’es arrivé avec une nouvelle demande. À chaque jour cette semaine, j’ai dû te répondre par la négative et péter ta bulle. J’ai dû t’expliquer que cette nouvelle bébelle dernier cri n’était pas nécessaire, que cette nouvelle activité à laquelle tu souhaitais que l’on Lire la suite…