Pas prêtes mais fortes

Quand je me suis présentée à l’hôpital pour accoucher, je me sentais prête. Prête à avoir mal, à suivre les consignes du médecin à la lettre et à tenir dans mes bras la petite vie que j’avais fait pousser pendant neuf mois. Je savais que tout ne serait pas parfait, que je ne pourrais pas Lire la suite…