Cher bébé que je n’aurai jamais

Cher bébé que je n’aurai jamais, Aujourd’hui, je te pleure. Je te pleure parce que je t’ai tellement voulu, tellement attendu. Entre deux spasmes de douleurs, entre deux crampes au coeur, je te pleure. Tu n’étais qu’une miniature créature, mais tu étais à la fois un si grand rêve. Le rêve de ma vie, de Lire la suite…

À toi, la maman qui n’a plus de maman

C’est peut-être arrivé hier, le mois dernier, il y a un an, ou deux, ou même trente, mais tu as perdu ta maman. C’est terminé. Tu n’en as plus. Disparue, sur une étoile. Bien sûr, elle est, et restera toujours dans ton cœur. Tu sais qu’elle est toujours avec toi maintenant. Qu’elle te suit et Lire la suite…

À toi, mon enfant qui ne naîtra jamais

À toi, mon enfant qui ne naîtra jamais, Aujourd’hui, je suis triste car je pense à toutes les belles choses que tu n’auras jamais la chance de faire ou de voir. Je suis triste car je pense à ton frère, que tu n’auras jamais la chance de connaître. Lui, qui était si content d’apprendre qu’il Lire la suite…

Tu es partie de l’hôpital le ventre vide

Tu avais les yeux brillants depuis que tu savais que tu portais la vie en toi, pour la première, la troisième ou la dernière fois. Malgré la peur et les inquiétudes qui peuvent venir avec la grossesse, l’excitation et l’amour que tu ressentais étaient tellement plus grands. Rapidement, tu t’étais mise à imaginer son petit Lire la suite…

J’ai fait une fausse couche et j’en porte encore le chagrin

Quelque temps après avoir hurlé de joie devant les deux magnifiques lignes apparues sur mon test de grossesse, le sang est apparu. Aussi sûrement que j’avais su, que j’avais senti que j’étais enceinte depuis le jour la conception, j’ai su, j’ai senti que c’était déjà fini. Ce que je souhaitais ne jamais jamais vivre était Lire la suite…

J’ai peur de te perdre, Maman

Maman, J’ai peur de te voir t’en aller. Je vois le temps qui s’écoule comme un cruel sablier, je te vois essoufflée par le poids des années, je vois le moment fatidique arriver et je suis terrifiée. Comment vais-je faire sans toi ? Comment pourrai-je passer outre cette envie insoutenable de t’appeler en sachant que Lire la suite…

À toi que j’ai peur d’aimer complètement

À toi que j’ai peur d’aimer complètement, Les sentiments sont là. Le goût de plonger tête première l’est tout autant. Et pourtant, je me retiens. À deux mains. De sauter à pieds joints dans ce qui pourrait sans doute être la plus belle histoire de tous mes temps. Ne te méprends pas. J’ai simplement peur. Lire la suite…

Nos chemins se séparent

Je suis tombée de ma tour construite à grands coups de l’illusion d’un amour qui durerait pour toujours. La chute a été brutale. Les ecchymoses sur mon cœur ne sont pas guéries et en plus, à chaque fois que je croise ton regard, la douleur se ravive aussitôt. Je me sens impuissante, dénudée, vulnérable à Lire la suite…

Ce qui a changé depuis toi

Il y deux ans jour pour jour, j’aurais dû te mettre au monde. Une petite fille toute rose qui hurlerait à la vie et qu’on aurait déposée sur mon ventre après je ne sais combien d’heures de douleurs incomparables. Tu aurais été ma plus belle blind date. Comme les choses se passent rarement comme prévu, je Lire la suite…

À toi qui as dû interrompre ta grossesse

Mon amie, aujourd’hui tu as le coeur lourd. Tu te sens vide, le destin t’a arraché la petite boule de vie qui grandissait en toi. Tu as eu le temps de t’attacher à lui. Tu lui as chanté des berceuses, il t’a répondu de ses petits coups de pieds pour te montrer à quel point Lire la suite…

Let’s do this, fille

Quand je me regarde, j’y pense Quand je prépare les repas, j’y pense Quand je regarde mon sac de chips, j’y pense… Faut dire que j’ai quand même fait de beaux progrès avec mon calcul Harris-Benedict! La première semaine, c’était l’EN-FER! Un chance que Lisanne est venue à ma rescousse et m’a donné quelques petits Lire la suite…

Ta perte de cheveux

Depuis plusieurs jours, tu as remarqué que tu perds plus de cheveux que la normale. Ladite normale étant d’une centaine de cheveux par jour (non, je compte pas, ce sont des “tientifiques” qui disent ça, comme mon garçon dit).  Comment est-ce que tu sais que tu en perds plus? Élémentaire ma chère! Premier indice, ton Lire la suite…