image_pdfimage_print

Je suis à boutte des p’tits cr*sses

ATTENTION : La Dure-Mère est la nouvelle couverture controversée utilisée par toutes les mamans qui ont envie de partager leurs opinions les plus arrêtées sur la maternité. Fracassante, sans nuances, aux limites caricaturales, La Dure-Mère juge, dérange, choque, soulève les passions et suscite des débats. Vous l’aimerez jusqu’au jour où vous ne l’aimerez plus parce qu’elle Lire la suite…

L’anxiété de mon coeur à rapiécer

J’en partage des belles affaires, parce que je suis positive pis ben ben forte qu’ils disent. J’en ai vécu des affaires rushantes, j’en ai surfé des vagues de vraiment pas beau, mais là, depuis un temps, j’ai jamais eu autant peur, été aussi effrayée, j’ai jamais été aussi engloutie par la vague. Jamais je pensais Lire la suite…

À toi, mon amie qui souffre

Mon amie, Je suis inquiète. Quand je suis arrivée chez toi lors de ma dernière visite, j’ai tout de suite remarqué ton regard plongé dans le vide. Tu semblais perdue dans tes pensées, les minutes s’écoulant tout doucement par cette belle journée de printemps. Tu semblais à peine remarquer ma présence. Je sais maintenant que Lire la suite…

Ta grossesse : ton sacrifice pour donner la vie

Tu es de celles qui ont toujours voulu des enfants. Puis, un jour, le petit miracle s’est produit en toi : tu étais enfin enceinte. Un enfant voulu, attendu, déjà aimé. Mais dans cette belle histoire, il y avait un « mais ». Un MAIS en lettres majuscules : ta grossesse. Cette grossesse qui ne ressemblait en rien à Lire la suite…

Je t’ai blessé, mon bébé

J’ai toujours les yeux rivés sur toi. Tu colores mon champ de vision et acceptes tous mes clins d’œil. Tu attendris mon regard à grands coups de sourires. Tu incarnes l’innocence, la pureté. Tes petits doigts dodus prennent ma main pour ne plus jamais la lâcher. Tu es vulnérable, à découvert. Mais je suis là, Lire la suite…

La maîtresse, c’est moi

Je sais que tu me détestes et sincèrement, il y a fort à parier que je t’aurais aussi détestée si on inversait les rôles pour un moment.  Avant que je me retrouve dans le siège de la mauvaise fille.  Avant que je devienne cette ennemie à abattre.  Probable que tu ne réussiras pas à lire Lire la suite…

À toi qui as détesté l’allaitement

Toi, t’as détesté allaiter. T’as subi ça une, deux ou trois semaines (ou mois?) pis après t’as tiré la plug. J’emploie bien ici le verbe «subir», parce que c’est vraiment ce que tu as vécu. Des fois, en jasant avec les autres mamans, tu te sens comme une extra-terrestre. Les autres, elles sont en symbiose Lire la suite…

Je voulais te dire que t’as le droit

Je voulais te dire que t’as le droit d’exister. De t’habiller en rouge, en jaune ou en fushia si ça te tente. Tu peux porter ton legging stretch avec ton muffin top, pis ton jogging pour aller à l’épicerie. Je voulais te dire que t’as le droit d’allaiter ton bébé jusqu’à ses cinq ans ou Lire la suite…

Je n’ai pas su te protéger

Quand je t’ai tenue dans mes bras pour la première fois, ma chérie, je t’ai trouvée si petite, si fragile. Le cœur plein d’amour, investie de ma nouvelle mission de maman, je t’ai fait la promesse que je ne laisserais rien t’arriver. Que je te protégerais. De la douleur, de la peur, de la tristesse. Lire la suite…

Pensées d’une femme enceinte

À toi, mon bébé à naître, Ça doit être la quatrième fois aujourd’hui que je viens admirer ma toilette. Il n’y a rien qui reste depuis des mois. Je tente de créer une nouvelle tendance, le teint vert, mais il semble que mes collègues n’apprécient pas et mon docteur a décidé que mon embonpoint n’avait finalement Lire la suite…

Ma maudite grossesse

Être enceinte. Que ça sonne doux à votre oreille. Mais pas à la mienne. Lors de ma première grossesse, j’ai eu mal au coeur pendant les quatre premiers mois, j’ai vomi ma joie de vivre, mon énergie et mes projets dans une belle cuvette blanche. J’me levais le matin avec le trou de cul à Lire la suite…

Toi, tes enfants et la violence conjugale

À toi, mon amie vraiment incroyable. L’exemple vivant du mot résilience. Toute jeune déjà, tu as eu une réalité familiale un peu plus complexe que ce que la plupart des gens traversent. On t’a filé des responsabilités d’adulte alors que tu étais enfant. Ça force quelqu’un à vieillir, c’est le moins qu’on puisse dire. Bref, Lire la suite…

Ta violence conjugale

Ça ne va pas, je le vois. Vous vous êtes encore disputés. Pis c’était pas mal plus agressif que d’habitude. Je comprends que tu aies peur. La violence n’est jamais la solution. Non, ce n’est pas de ta faute, même s’il dit que tu fais tout pour le fâcher, que tu cherches toujours à le Lire la suite…

À toi, qui me fais violence

Dès le début, j’ai été charmée. Par ta douceur, ton empathie, tes gestes empreints de sincérité et de calme qui ont allumé les étoiles dans mes yeux. Celles-là mêmes que je croyais éteintes à tout jamais tellement j’avais eu mal. Sortie depuis peu d’une relation qui s’en allait tout droit dans un cul-de-sac, j’avais espoir Lire la suite…

Ta dépression post-partum

T’es restée debout. Comme la dernière fleur d’un champ sous une rafale de vent. T’as tenu jusqu’à la fin, t’sais. Et pis il est apparu sournoisement, ce fameux voile gris qui s’est posé lentement sur ta vie. Celui qui a noirci tes idées, qui t’a brouillé l’identité ne te laissant comme seul salut que le Lire la suite…

Je suis une mère indigne

Je suis une mère indigne. J’ai trahi le concept de la maternité utopique qui dit que le fait d’avoir des enfants doit inévitablement faire de moi l’être le plus reconnaissant de la planète et que tout ce que je suis en droit de faire depuis la seconde où j’ai mis bas, voire celle où mon Lire la suite…