Je t’envie, mon bébé

Alors que tu tentes par tous les moyens de devenir grand, avide de petites, de grandes aventures et de liberté, je t’envie, mon bébé. J’envie le regard que tu portes sur le monde. Tu en connais déjà beaucoup sur le bonheur, mais peu sur la douleur et cette innocence te permet de percevoir toute la Lire la suite…

Intimidée

Ma belle fille, Parfois, tu reviens de l’école et tu y as laissé ton sourire. Malgré que tu sois un moulin à paroles qu’on doit parfois freiner parce que tu nous étourdis, tu ne parles que très peu de ce que tu vis. Ce n’est pas parce qu’on n’essaye pas de te tirer les vers Lire la suite…

C’est le printemps, mon trésor

C’est le printemps, mon papillon! Nous sommes comme deux ours qui sortent d’hibernation! Après les longs mois d’hiver, nous pointons lentement le nez dehors, assoiffés de soleil et d’air pur! Pour toi, l’heure est à la découverte! C’est le printemps, mon p’tit lapin! Nos premières promenades sont rythmées par chaque roche extraordinaire qui croise ton Lire la suite…

Mes enfants pas de goût

Depuis la naissance de mes enfants, j’ai attendu impatiemment certains moments : leur premier sourire, leur premier ‘’Maman’’, leurs premiers pas…et le moment où je pourrais ENFIN leur faire écouter les nombreux films qui m’ont tant fait tripper, enfant. Par un dimanche après-midi pluvieux, je me dis que c’est aujourd’hui que ça se passe! Ils sont Lire la suite…

À toi, la fille qui m’a intimidée il y a vingt ans

À toi, la fille qui m’a intimidée il y a vingt ans, J’aimerais te dire que je t’ai oubliée. Que je ne me souviens plus de la douleur que m’infligeaient tous les mots que tu choisissais pour blesser la mince estime de la jeune fille de douze ans que j’étais à grands coups d’insultes. Mais Lire la suite…

Je ne t’en ferai plus d’autres

J’ai décidé de ne plus t’en faire d’autres parce que tu es malade, ta morve s’écoule de tous tes interstices, et tu ne bronches pas. Tu toussotes à en plus finir et tu ne daignes trouver aucun remède. J’ai choisi de ne pas t’en faire d’autres parce que tu devrais être plâtrée et que tu Lire la suite…

Mes enfants, je vous souhaite ben de la m*rde

Pour votre vie, mes chers enfants, je vous souhaite ben de la m*rde. J’espère vous voir déçus, pleurer et en arracher. En fait, je vous souhaite : Des chutes, des éraflures et de la douleur, pour apprendre à vous mettre en sécurité. D’être timides et paralysés par la peur, pour vous pousser au courage. D’être cible Lire la suite…

L’horreur de l’apprentissage de la propreté en 4 points

On entend tout le temps parler du terrible-two et du fucking-four comme si c’était les deux pires étapes dans la vie de ton enfant, donc dans ta vie de mère par le fait même. Mais tout ça, c’est rien que des menteries. La pire étape, c’est l’adolescence. Mais juste une petite coche en-dessous, il y Lire la suite…

Concours de beauté? Over my dead body!

Mes chers enfants, je commencerai en vous disant ceci : je vous trouve beaux. Mais tellement. Vous êtes à mes yeux ce qu’il y a de plus beau dans ce monde. Plus beaux que le soleil, la lune, les étoiles et Ryan Gosling réunis! Ceci étant dit, tant qu’il me sera possible de décider pour vous, Lire la suite…

Cher toi qui n’as pas d’enfant et qui me donnes des conseils

Cher toi, qui n’as pas d’enfant, Oui, toi, mon jeune collègue, ma vieille tante, mon amie de longue date, pis le monsieur dans la file à l’épicerie. Y’en aura certainement pour te dire que tu ne sais pas de quoi tu parles quand tu donnes des conseils sur la parentalité. Mais t’sais, dans la vie, Lire la suite…

À vous, ma famille

Quand j’étais toute petite, c’était mon père, ma mère et ma soeur, le centre de l’univers de mon p’tit monde d’enfant. J’ai perdu le contrôle du temps, je ne l’ai pas vu filer celui-là. Je ne me souviens plus à quel moment j’ai laissé tomber cette vie d’enfant-là, cette famille-là. Je ne me rappelle plus Lire la suite…

Adieu mes bébés

D’en haut, je vois vos grosses larmes salées couler le long de vos délicates petites joues. J’aimerais les empêcher d’exister, tendre la main et les effacer du bout des doigts. J’aimerais enlacer votre peine et vous protéger de mes bras. Mais je ne le peux pas, je ne le peux plus, parce que je ne Lire la suite…

Ton sourire

La première fois que c’est arrivé, tu n’avais que quelques jours de vie. C’est survenu soudainement, sans que je ne m’y attende, moi qui étais encore dans le flou des premiers jours avec toi. Mais cet événement allait bouleverser ma vie à jamais. Tu as souri. Dans ton sommeil si paisible, si profond, tu as Lire la suite…

Ta maladie grave

Je viens d’apprendre que tu es malade. Gravement malade. Les médecins craignent pour ta vie. Je crains pour ma survie. La terre a cessé de tourner, mon cœur s’est arrêté. Pas toi. Non. Pas mon bébé, pas ce que j’ai de plus précieux. La vie ne peut pas me l’enlever. Je ne veux pas. Je Lire la suite…

Les 3 stades de l’enfance qui te mettent à bout de nerfs

Quand on devient mère, y’a comme une loi non écrite qui dit qu’on devrait être en symbiose avec notre marmaille, tous les jours, à tous les moments de son développement. Pis ça, c’est une grosse pression inutile parce que je te dis tout de suite, il risque d’y avoir des stades du développement de ton Lire la suite…

Mon cœur d’enfant

J’aimerais retrouver mon cœur d’enfant, ne serait-ce que l’espace de quelques instants, pour revoir le monde tel que tu le vois présentement. Pour m’émerveiller en contemplant les premiers flocons de neige tombés, pour sentir pour la toute première fois le sable doux et chaud, à travers mes petits orteils. J’aimerais retrouver cet univers magique où une boîte Lire la suite…

Tu ne m’aimeras jamais comme je t’aime

Quand tu es né et que j’ai pu t’admirer pour la toute première fois, encore toute abasourdie par la tempête des événements ayant précédé ta naissance, tu n’étais pas semblable au bébé potelé que j’imaginais pendant ces long mois d’attente. J’ai été attendrie et un peu apeurée de te voir si frêle, si maigre, si Lire la suite…

J’ai crié à l’aide mais c’est la DPJ qui m’a répondu

Ton enfant, tu l’as désiré tellement fort depuis le début de ta relation avec ton amoureux. Tu as attendu d’avoir une maison et un salaire stable et décent pour lui procurer le meilleur environnement pour son développement. Tu as lu plus de six ouvrages de pédiatres sur le développement de l’enfant. Internet t’as volé une bonne Lire la suite…

La magie dans tes yeux d’enfant

Mon grand, Le temps passe vite et j’ai envie de me cramponner à notre vie tant j’ai peur qu’elle m’échappe. Il me semble que c’était hier qu’on fêtait ton premier Noël, sous ton regard plus endormi qu’ébahi avant les douze coups de minuit. Après des années à n’entrevoir les fêtes que comme un passage obligé Lire la suite…