Tu es brûlée et la journée n’est même pas commencée

Depuis que tu es devenue mère, tu as l’impression de te trouver au coeur d’un ring menant un perpétuel combat entre ta fatigue et ta routine. Qu’on se comprenne bien quand tu en parles ouvertement, le but n’est pas tant de te plaindre que de recevoir un peu de soutien et d’espoir suivant une nuit Lire la suite…

Ces matins de m*rde

C’est le matin. L’heure du déni. Ce moment où tu es encore en position fœtale en dessous des couvertes, en train de rêver que t’as au moins deux ans de plus pour dormir. T’es au chaud, tes cernes commencent tout juste à se résorber. Puis BOOM. Ton enfant creepy arrive silencieusement de ton côté de Lire la suite…

Ton semblant de brunch du dimanche matin

À toi, la fille qui vient de finir sa semaine sans fin et qui a vraiment besoin d’un 5 à 7 entre amies. T’sais le genre de soirée où tu décroches totalement de la réalité et où tu as juste ton petit nombril à t’occuper. En fait, ici, ce n’est pas de ce rêve d’une Lire la suite…

Matins pressés

Demain, tu vas te lever tôt. Pas question d’être à la course avec le p’tit pis de faire un marathon maison-garderie-job pis d’arriver à la job avec un highlight qui n’est pas dû à ton contouring, essoufflée et stressée. Non, demain, tu vas te lever à l’avance. Tu vas te faire des omelettes, un smoothie avec ben Lire la suite…

Ton lundi matin

C’est tu encore la nuit ? Parce qu’il te semble qu’il fait noir pas mal depuis que la ronde des pipis de ta progéniture a commencé, v’là quinze minutes. Il y vont tour à tour, à pas lourds comme des chevreuils du haut de leurs quarante livres. 4h45. Ici gisent les restes de ta nuit. Lire la suite…

Liste non exhaustive de ce que ta progéniture ne mange pas

Une banane. Si elle est coupée en rondelles ou entière. Ou si elle est pelée de façon à décacher plus de 50% de sa chair. Ou si elle n’est pas pelée du tout. Ou si toute trace de filament n’a pas préalablement été retirée. Ou si elle est grayée d’une tache brune. Aussi petite soit-elle. Lire la suite…

Ta face longue (1 de 2)

Je vous ai vues hier, au parc. Toi et ta face longue. Tu avais l’air vidée. C’est normal parce que tu t’es levée à 5h45 quand ton plus jeune s’est réveillé. Tu l’as installé devant Lazytown et tu t’es dit que ça ferait bien, un bon café. Mais tu as entrevu le panier de linge sale Lire la suite…