À toi que j’aime et qui as le cancer du sein

Jeune adulte, ils étaient tes alliés pour séduire du premier regard. Ton décolleté a toujours eu beaucoup de classe. Jamais choquant, toujours élégant. Des seins dans toute leur féminité et dans toute leur beauté. Tu t’achetais des sous-vêtements à des prix fous pour les mettre en valeur. Malgré qu’ils n’ont pas toujours été coopératifs quand Lire la suite…

À toi dont l’enfant ne se réveillera plus

À toi dont l’enfant ne se réveillera plus, J’aimerais te dire que je comprends cette tristesse infinie, cette détresse qui t’envahit. Mais ce serait te manquer de respect. Parce que personne, qui n’est pas passé par ce que tu vis actuellement, le peut. Je sais cependant que chaque parent a cette peur au ventre qui Lire la suite…

Ne t’en fais pas maman, maintenant je peux voler

Maman, J’aurais tant aimé grandir près de toi plus longtemps. J’aurais tant aimé que tu aies la chance de m’aider à franchir toutes les étapes de ma vie d’enfant. J’aurais aimé que ma petite main reste au creux de la tienne une journée de plus, une année de plus. J’aurais aimé vivre comme tous les Lire la suite…

À toi que j’aime et qui as le cancer

J’ai mis du temps à rassembler mes idées, à assimiler. J’ai mis du temps à comprendre que tu pouvais en mourir. À réaliser que tu devenais une statistique et que ce que je fuyais en vivant dans le déni, c’était ma rage. Mais ce soir, j’accepte d’être triste, d’être en colère. De mettre un genou Lire la suite…

Ode à vous, chers parents d’un enfant malade

Ode à vous, chers parents d’un enfant malade. Dès que les mots ont passé la bouche des médecins et spécialistes, le sol a disparu sous vos pieds. Vous vous êtes retrouvés devant des termes médicaux incompréhensibles, des tests, des incertitudes, une attente interminable et le sentiment d’impuissance auquel vous avez été soumis vous a momentanément Lire la suite…

À toi qui as appris que tu avais le cancer

Aujourd’hui, c’est toi qui as reçu cette terrible nouvelle. Celle qui t’annonce que tu as un cancer. Et parce que je l’ai aussi vécu, je voulais que tu saches que je sais. Je sais que tu te demandes « Pourquoi moi ? » et « Qu’ai-je fait pour mériter ça » et j’aimerais que tu saches que ce n’est Lire la suite…

Mon bébé, maman est malade

Mon bébé, Lorsque papa a senti la bosse dans mon sein, mon cœur s’est serré et la peur s’est immiscée en moi. Comment ce sein qui te nourrissait jour et nuit pouvait aussi cohabiter avec la maladie ? J’étais seule avec toi lorsque le médecin m’a contactée. Il m’a dit : « Je suis désolé, mais Lire la suite…

Je ne t’oublie pas Camille

Je ne t’oublie pas Camille. Je voulais que tu saches que malgré le temps, les mois et les jours, non, mon bébé, je ne t’oublie pas. Comment le pourrais-je d’ailleurs? Tant ce que nous avons vécu tous les deux reste à ce point chargé d’amour et d’abnégation. Je ne t’oublie pas Camille. Tu fais partie Lire la suite…

À mon amie qui n’a jamais baissé les bras devant le cancer

Quand ont t’a annoncé cette nouvelle qui vous a déchirés toi et tes proches, celle de ton cancer, tu as su te tenir debout pour expliquer à ceux que tu aimes les étapes qui allaient suivre dans les prochains mois en les rassurant davantage qu’ils ne t’ont rassurée toi-même, leur montrant dès le départ que Lire la suite…

À toi, mon amie, la maman d’un enfant malade

Mon amie, Depuis quelques jours, tu occupes toutes mes pensées. C’est si dur de trouver les mots justes lorsqu’une bombe comme celle que vous avez reçue s’abat sur nos proches. Mon cœur de maman s’est brisé en morceaux lorsque j’ai appris que votre petit bonhomme, haut comme trois pommes, était atteint d’un mal qui met Lire la suite…

Va chier cancer

Va chier cancer. La colère monte dans ma gorge et j’ai le goût de te crier ma rage jusqu’à en perdre la voix. J’aimerais te tuer maudit cancer. Aucun mot positif ne pourrait te qualifier; tu portes tous les défauts de la terre. Je te déteste, je te maudis, je te souhaite la pire des Lire la suite…

À mon petit Filou, mon petit combattant

Mon petit Filou, mon petit combattant, il n’y a pas une journée qui passe sans que je ne pense à toi. Parce que même si tu ne le sais pas encore, ta vie ne sera plus jamais la même. Parce qu’il y aura toujours un avant et un après. Du haut de tes trois pommes, Lire la suite…

À toi, maman d’un petit guerrier

À toi, maman d’un petit guerrier, Un jour, tout allait bien. Puis en l’espace de quelques minutes, tout a basculé. Ton enfant, la prunelle de tes yeux, la chair de ta chair, est malade, gravement malade. Le médecin n’est pas passé par quatre chemins pour te l’annoncer. Il te l’a dit tout simplement. Parce qu’honnêtement, Lire la suite…

La chienne de vie s’en est prise à ton petit

Ça t’a sauté au visage comme une bombe qui explose. Quand le docteur a prononcé le mot tumeur, le monde s’est arrêté. Quand le mot cancer a suivi, ça a été le crash total. Ton enfant, la chair de ta chair a le cancer. Comment la maladie peut frapper si cruellement un enfant? Et surtout, Lire la suite…

Déjà un an que tu es parti, mon Alexis

Un an. Déjà un an que tu es parti. Ou devrais-je plutôt dire seulement un an? Je ne sais plus. Le temps s’est arrêté pour moi au moment où tu as pris ton dernier souffle, où tu m’as regardée pour la dernière fois. À ce moment, une partie de moi s’est envolée avec toi. Je Lire la suite…

Alexis a perdu son combat

Durant notre long combat contre la leucémie d’Alexis, j’ai entendu d’innombrables fois des paroles qui se voulaient rassurantes et encourageantes. Des paroles comme « il est fort, il va s’en sortir », « il veut vivre, il va se battre » ou « il n’abandonnera pas ». Je m’accrochais à ces paroles pour ne pas sombrer dans le désespoir. Je les Lire la suite…

Mon cancer incurable : lettre à toi, la maman en santé

La maladie, ça surprend au moment où on s’en attend le moins. J’étais encore une jeune maman avec un enfant à la garderie quand on m’a annoncé mon cancer. À l’aube de la trentaine, c’est une nouvelle difficile à digérer. On vit plusieurs phases. On apprend la nouvelle. On la pleure. On comprend l’étendue des Lire la suite…

La maman funambule

C’est arrivé comme ça, sans crier gare. Ton médecin voulait te revoir et il te l’a annoncé : un mal sournois s’est installé en toi et tu devras le combattre. Le sol s’est effondré sous tes pieds. La vie ne tient qu’à un fil, tu le sais plus que jamais.  Ton chemin, tu devras désormais le Lire la suite…

Maman a le cancer

Tu es une femme occupée. Et performante. Le jour, tu travailles. Après ta journée bien remplie au boulot, tu retournes chez toi et tu redeviens simplement mais pleinement maman. Après avoir mis ta marmaille au lit, tu délaisses (un peu) ton rôle de maman pour faire place à la femme. À l’amoureuse aussi. Un peu Lire la suite…

Le plus fort, c’est mon père

Quand je suis à tes côtés, j’ai l’impression de n’être encore qu’une petite fille. Et dans mes yeux de petite fille, mon père il est beau, il est grand, il est fort. Quand mon regard croise ton visage auquel s’ajoute année après année quelques petits sillons, il voit le chemin que tu as parcouru, contre vents Lire la suite…