Mon corps de maman, je t’aime comme jamais auparavant

Mon corps, J’ai toujours été en combat avec toi. J’ai essayé de te rétrécir, de te modeler, de te faire ressembler à la vision que j’avais du beau. Je t’ai comparé. Je me suis fiée à l’opinion du monde entier plutôt qu’à mon propre jugement, mes propres besoins, pour savoir ce dont tu avais besoin Lire la suite…

À mon corps, mon cher compagnon de voyage

À toi, mon corps, mon cher compagnon de voyage; À toi qui as tout partagé, tout affronté, tout traversé à mes côtés; À toi qui as porté si longtemps le poids de mes insécurités, de mes incertitudes et de mon mal-être; Je voudrais te dire combien je suis fière de toi aujourd’hui. Pardonne-moi d’avoir ignoré Lire la suite…

Ma fille, tu m’as guérie

Ma fille, J’ai longtemps détesté mon corps et pendant de trop nombreuses années, mon rapport avec lui a été compliqué et totalement déboussolant. J’ai perdu de petits bouts de moi un peu partout en chemin, mais après de longues années à faire du mal à mon corps qui ne faisait que crier famine – tant Lire la suite…

Mes amours, vous avez révélé ma vraie beauté

Mes chers enfants, depuis que vous êtes arrivés, je me sens plus belle, pourtant moins maquillée et rarement coiffée car vous avez révélé une beauté intérieure en moi que nul autre ne pouvait trouver. Mes chers enfants, je suis fatiguée et cernée par ces petites nuits et vos pleurs incessants, mais la chaleur que vous Lire la suite…

Je n’ai jamais aimé mon corps jusqu’à ce que je sois maman

Je n’ai jamais aimé mon corps jusqu’à ce que je sois maman. Pendant des années, j’ai critiqué mes poignées d’amour, mes cuisses qui se touchaient et mon ventre que je ne trouvais jamais assez plat. J’ai détesté l’image que mon miroir me renvoyait ne me trouvant pas assez belle,  pas assez mince , trop petite. Lire la suite…

Avant d’avoir une fille, je n’aimais pas mon corps

Avant d’avoir une fille, je m’entraînais plusieurs heures par semaine. Un peu dans le but d’être en santé, mais surtout dans celui de rentrer dans mes jeans du secondaire. Avant d’avoir une fille, je faisais attention à mon alimentation non pas en mangeant des aliments biologiques ou non transformés, mais en comptant les calories et Lire la suite…

Merci d’arrêter de dire que la maternité est toujours merveilleuse

Même si la maternité est remplie de moments magiques, merci d’arrêter de dire que ce n’est que du bonheur, au risque de culpabiliser les mamans. Merci d’arrêter de dire que la grossesse est un moment forcément fabuleux pour tout le monde. Parce que pour bien des mamans, la fatigue du premier trimestre est difficile, les Lire la suite…

Mon bébé, tu m’as appris à m’aimer

Mon bébé, tu m’as appris à m’aimer. J’ai toujours détesté mon corps. Ce corps trop maigre, trop gros, trop long, trop court selon le moment. Mais surtout selon le regard que je lui portais. Ce corps que je blessais régulièrement, de toutes les façons que je connaissais. Mais mon amour, ton arrivée a tout changé. Lire la suite…

Aime-toi

Aime-toi, aime ton corps. Parce qu’il est beau – peu importe sa couleur, sa forme, son histoire. Parce qu’il a porté la vie. Parce qu’il fait partie de la personne que tu es, de celle que tu dois accepter, celle que tu te dois d’aimer. Aime ton visage. Avec ses yeux rieurs qui brillent bien Lire la suite…

À toi, mon mom body

À toi, mon mom body, On va se le dire, tu es bon d’avoir fait ce que tu as fait. Le corps de la femme est peut-être fait pour donner la vie, mais ce n’est pas toujours sans embûches qu’il y parvient et tu mérites un highfive. Au fil des mois, tu as subi une Lire la suite…

À toi, la maman Superwoman

À toi, la Superwoman, Oui, toi, la maman qui veut performer dans tout, tout de suite et partout. Je pense qu’on est dues pour une petite jasette dans le blanc des yeux toi et moi parce qu’il est grand temps de retirer une couple de briques de tes épaules pour rendre ta vie plus légère Lire la suite…

Lettre à mon bourrelet

Cher petit bourrelet de femme qui a porté des enfants, Tu es relativement nouveau dans ma vie, et on ne s’est pas trop apprivoisés. Il me semble qu’hier encore, j’arborais des chandails bedaine Parasuco pour sortir dans les clubs, le ventre plat et bien bronzé par les néons de chez Tropiques Bronzage. Puis, ce ventre Lire la suite…

Tu me rends fière

Je savais que ma vie de mère serait ponctuée de défis et de moments de gloire. Qu’à travers tes apprentissages et ton évolution, il y aurait plusieurs moments où je serais fière et comblée du petit bonhomme que tu es. Je me rappelle encore le bing bang dans mon cœur lorsque tu as dit « maman » pour la Lire la suite…

À toi, ma fille musclée que les gens jugent

Ma fille, Depuis plusieurs années, tu pratiques ce sport qui te passionne. Trois soirs semaine sans compter les compétitions, tu te donnes et tu te pousses à fond. Tu gères ton entraînement en même temps que tes devoirs et ton petit travail de gardienne d’enfants avec la précision d’un chef d’orchestre. J’admire ta discipline digne Lire la suite…

Tinder vu par un gars ordinaire

Mesdames, si Tinder vous décourage, sachez que nous avons atteint la parité sur au moins un point; ça nous décourage tout autant. Tinder est un vrai cauchemar pour nous, hommes ordinaires. C’est difficile de se démarquer, car nous ne sommes ni les plus visibles ni les plus entreprenants. Nous sommes plutôt hésitants ou maladroits, par manque Lire la suite…