À mon aîné que j’aime toujours autant

À toi mon aîné, qui pourtant encore si petit, va déjà être grand frère, j’aimerais que tu saches que je t’aime toujours autant. À toi à qui je lis des histoires sur l’arrivée d’un nouveau bébé dans la famille; ton émerveillement et ta curiosité me comblent de bonheur. À toi que je porte moins souvent Lire la suite…

À mon aînée

Tu es mon premier enfant, tu es mon premier bébé; pendant ces dernières années, c’est autour de toi que mon monde a tourné. Tu es cette enfant jadis unique qui a du jour au lendemain dû apprendre à partager, à être une sœur et je suis si fière de toi, mon coeur. Fière de ta Lire la suite…

À mon petit deuxième qui n’est pas encore né

À toi, mon petit deuxième qui n’est pas encore né, Je ne peux m’empêcher de comparer ton arrivée avec celle de ton aîné et de remarquer à quel point tout est différent. L’excitation et toute l’euphorie entourant la naissance du premier n’y sont pas. Pas de la même façon. Je n’ai pas la chance de pouvoir Lire la suite…

Je suis la maman sur son cellulaire

Je suis la maman sur son cellulaire. Celle dont l’enfant ne reçoit pas toujours l’attention qu’il mérite parce que mon attention est captée par le petit chiffre rouge de la notification qui s’affiche. Celle qui lui répond bien trop souvent “Attends mon chéri, je réponds à un message”, celle qui se fait mépriser, celle que Lire la suite…

Pour toi, mon premier-né

À toi, mon premier-né, Tu trouves ça dur depuis l’arrivée de ta soeur, je le sais. Tout est chamboulé à la maison et plus rien n’est comme avant. Pour l’instant, je suis plus souvent avec elle et moins avec toi. Tu m’en veux de ne plus jouer avec toi aussi longtemps qu’avant. Ton coeur est Lire la suite…

À toi qui penses que le TDAH est une invention

À toi qui penses que le TDAH est une invention, Sache que je fais partie du réel 5 à 7% des gens qui sont propriétaires d’un TDAH. Je te dis “propriétaire” parce que ces quatre lettres-là font également partie de moi et j’ai décidé de me les approprier. Je te dis “réel” parce que ces Lire la suite…

À ma petite dernière

À ma petite dernière, Je t’écris cette lettre pour que tu comprennes lorsque tu seras grande. J’espère que tu sentiras combien je t’aime et à quel point j’ai peur que tu m’en veuilles. Je me sens coupable et j’ai toujours cette impression de ne pas te donner tout ce que tu mérites. Je me rappelle Lire la suite…

J’ai un bébé à bras… ouin pis ?

À toi qui me juges parce que j’ai un bébé à bras, Ben oui, mon bébé de deux mois touche rarement terre. Quand il n’est pas sur son tapis d’éveil ou ne se fait pas changer de couche, il est souvent dans mes bras. Ouin pis? Mon bébé de deux mois adore les bras. Pourquoi Lire la suite…

Maman, j’ai besoin de me sentir important et écouté

Maman, j’ai besoin de savoir que tu m’aimes et que tu es fière de moi. Maman, j’ai besoin de me sentir important et écouté. Maman, l’autre jour, quand je t’ai montré le dessin que j’avais fait, j’aurais aimé que tu prennes le temps de le regarder. Maman, quand je t’ai fait la petite danse que Lire la suite…

Désolée de t’avoir sous-estimé, mon terrible two

Mon grand garçon, Je réalise aujourd’hui à quel point tu es grand. Depuis que tu es né, tu as toujours été le centre d’attention, mon unique enfant, le bébé gâté de maman. Je t’ai tout donné, de l’amour aux jouets jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’espace de libre pour les empiler dans la maison. Au Lire la suite…

Notre intimité, c’est le moteur de notre couple mon chéri

Notre intimité, mon chéri, c’est notre bulle, celle qui n’appartient qu’à nous. Celle qui rassemble tous ces petits gestes qui ne sont dédiés qu’à moi, ceux que tu n’offres pas à d’autres. Tous tes sourires complices à mon égard et tous ces mots qui témoignent de mon affection pour toi, de notre histoire. Notre intimité, mon chéri, Lire la suite…

Mon fils, tu n’es pas un monstre

Du plus lointain de mes souvenirs, je te revois potelé à souhait, tout rose et débordant de force, mon fils. Avec un désir de tout connaître, de tout faire tout seul. Comme si toi, tu n’avais jamais été petit, jamais été frêle. Même si au fond de moi, je souhaite éperdument que ça te passe Lire la suite…

J’ai peur que tu aies un TDAH, mon enfant

Mon cher enfant, Quand tu étais à la maison, dans tes premières années de vie, tout était parfait. Puis, à la garderie, les choses se sont gâtées pour toi. Un-peu-beaucoup. Chaque jour était un défi à relever, une mission de tous les instants pour toi. Tant du côté des habiletés sociales que du développement, tu Lire la suite…

Son déficit d’attention et ton sentiment d’incompétence

Ce soir, comme à chaque soir, moitié résignée, moitié découragée, tu t’apprêtes à entrer en guerre avec ton enfant et son déficit de l’attention pour la période nécessaire, mais ô combien pénible, des devoirs. Mais ce soir, dans son agenda, c’est pas les devoirs à faire qui te découragent le plus. Ce soir, y’a un Lire la suite…