Mes enfants, merci de m’avoir ouvert les yeux sur la course folle qu’est ma vie

enfant et maman cheveux

Mes enfants,

Avant vous, ma vie était pleine de repères dont le plus précieux le temps mais aujourd’hui, ma montre est déréglée. Ces vingt-quatre heures journalières qui semblaient me permettre de réaliser tant de choses semblent avoir raccourcies. Là où tenaient les courses, un lavage et le ménage, ne tient désormais que l’un des trois et parfois moins. Là où tenaient boulot, soirée et nuit de folie ne tient plus que la fatigue.

Depuis votre naissance, le temps est devenu si court que les journées ne suffisent plus. Mais pour ça, j’aimerais vous remercier.

Si certains jours la patience me manque, merci mes enfants de m’avoir ouvert les yeux sur cette course folle contre le temps qui ne vous atteint pas ou uniquement par ma faute.

Alors que je culpabilise sur cette liste de choses à faire qui n’avance pas, vous ne voyez que du temps à partager.

Là où je souhaite rentabiliser notre promenade grâce à divers objectifs de parcours, vous ne voyez que cailloux et pâquerettes incroyables tous les dix centimètres.

Là où je ne vois qu’un repas pour subvenir à un besoin avant la prochaine activité ou sieste, vous ne voyez que l’exploration de matières, de températures et de goûts.

Là où je calcule à la minute l’organisation du matin pour optimiser le temps de sommeil, vous ne voyez qu’une nouvelle journée qui commence que l’on soit lundi ou mardi ou dimanche.

Alors merci. Merci de m’avoir fait perdre patience pour constater que le temps était une perception bien personnelle, que mon rythme ou celui que je pensais pour vous n’était pas forcément votre rythme.

Merci d’avoir remis mes priorités dans l’ordre et m’avoir rappelé que le temps partagé ou à vous observer évoluer était bien plus précieux que mon lavage ou une maison impeccable.

Merci d’avoir déréglé ma montre pour qu’il soit toujours l’heure de vivre le moment présent.

Merci d’avoir redéfini le temps pour qu’il soit moins pressant et surtout plus beau.

Depuis votre arrivée, les journées sont devenues trop courtes pour en faire autant qu’avant, c’est vrai, mais elles sont bien plus belles en prenant le temps de grandir avec vous.

Crédit : Andrii Kobryn/Shutterstock.com
Marion
MARION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *