À mon enfant de 2 ans qui n’a rien de terrible

maman avec enfant de 2 ans qui pleure

À toi, mon enfant de deux ans qui n’a rien de terrible malgré cette fameuse période du terrible two dont tout le monde parle,

Les gens disent qu’à deux ans, tu fais des crises à répétition. Mais moi, quand je te regarde, ce n’est pas un enfant en crise que je vois, mais un enfant qui apprend à s’affirmer et à mettre ses limites et je trouve magnifique de voir que tu as assez confiance en moi et en ce monde qui t’entoure pour te permettre de vivre de telles émotions.

Les gens disent qu’à deux ans, ton envie de devenir autonome est parfois difficile à gérer. Mais moi, je suis impressionnée par la vitesse à laquelle tu assimiles tes apprentissages. Tu es une vraie petite éponge, tu étudies avec attention les gestes des adultes comme des enfants pour mieux les imiter et tu les répètes jusqu’à ce que tu arrives à les reproduire avec facilité. T’observer apprendre et devenir autonome n’a rien de lourd ni de lassant; c’est magique de te voir grandir.

Les gens disent qu’à deux ans, tu n’en finis plus de parler. Mais moi, je suis ravie que tu apprennes de plus en plus de mots car c’est à ton âge que débute vraiment l’apprentissage du langage. Chaque jour, tu m’impressionnes et je commence peu à peu à être capable d’avoir des conversations avec toi grâce auxquelles j’arrive à mieux comprendre ce qui se passe dans ta tête et dans ton coeur. Peu importe ce que les gens peuvent en dire, je trouve ça magnifique de te voir peu à peu mettre des mots sur ce que tu ressens.

Les gens disent qu’à deux ans, aller quelque part ou faire une balade te prend beaucoup de temps. Mais moi, je ne trouve pas que c’est une mauvaise chose. Tu es à cet âge où tu aimes découvrir ce qui t’entoure. Quand tu vas dans un nouveau lieu, tu es fasciné par des petits détails que nous, en tant qu’adultes, ne remarquons même plus.

Les gens disent qu’à deux ans, tu as un sale caractère. Mais moi, ce que je vois, c’est que ta petite personnalité se définit de plus en plus et je trouve fascinant de la découvrir, car après tout, ça me permet un peu de voir quel adulte tu deviendras.

Mon enfant, le fameux terrible two dont tout le monde parle fait principalement référence à la gestion de ta colère. Mais moi, je vois plus que de la colère en toi. Je vois de grandes joies et de grandes peurs. Je vois de l’amour, mais aussi de la tristesse. Je vois la définition de toutes ces émotions qui font de toi un être humain à part entière et je tiens à ce que tu saches qu’il n’y a rien de terrible en toi.

Crédit : Benevolente82/Shutterstock.com
Mamacita
MAMACITA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *