Mon enfant, ma vie sans toi n’aurait aucun sens

maman embrasse bébé

Mon enfant,

Ma vie sans toi n’aurait aucun sens. C’est ce que je me dis quand je prends le temps de m’arrêter et de te contempler. Je t’observe et je me dis que sans toi, rien ne serait pareil. Que sans toi, je n’aurais pas appris autant de choses.

Sans toi, je ne connaitrais pas ce que c’est que de se lever aux aurores au son de ta jolie petite voix. Je ne commencerais aucune journée avec, comme première image, le sourire au milieu de ton magnifique petit minois. Je ne connaitrais pas le doux réconfort de tes « je t’aime » quand tout part de travers.

Sans toi, je ne connaitrais pas ce que c’est que d’être prête à se sacrifier pour quelqu’un d’autre. Je serais peut-être plus égoïste, moins empathique. Je ne connaitrais pas le sentiment d’être prête à tout, même à donner ma propre vie, pour sauver la tienne.

Sans toi, je n’aurais jamais connu le vrai sens du mot partage. Le partage de mon corps, le partage de mes pensées, de mon amour, de mon âme. De tout ce qui m’appartient et, de ce fait, t’appartient aussi.

Sans toi, je n’aurais jamais pu remettre mes lunettes d’enfant pour voir la vie autrement, plus naïvement, davantage ancrée dans l’instant présent. Sans toi, je ne vivrais pas tous ces moments qui me remplissent de fierté à un point tel que je pourrais exploser de bonheur.

Sans toi, je n’aurais jamais pu réaliser que la force de l’amour n’a pas de fin. Qu’aimer autant emplit la tête et le coeur et peut faire mal dans tout le corps. Sans toi, je n’aurais jamais su ce qu’est l’amour sans limite de temps et d’espace. L’amour d’un parent pour son enfant. L’amour inconditionnel avec les plus grands des A et des I.

Mon enfant, même si ma vie à tes côté est parfois sens dessus dessous, elle n’aurait aucun sens sans toi.

Crédit : Alexander Grumeth/Shutterstock.com
Josiane Francoeur
JOSIANE FRANCOEUR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *