En devenant maman, j’ai appris à vivre pour moi

maman enfant mer

On m’a souvent répété qu’en devenant maman, j’apprendrais bien des choses. On m’a parlé de don de soi, de culpabilité et du jugement des autres. On m’a parlé d’amour inconditionnel, d’impatience et de fatigue. Tout cela était bien vrai, mais j’ai appris beaucoup plus que ça.

En devenant maman, j’ai appris que dire non ne voulait pas forcément dire qu’on n’aimait pas les gens.

En devenant maman, j’ai appris qu’avant de faire quoi que ce soit, je dois me demander si j’en ai vraiment envie ou si je sens simplement, et trop souvent à tort, que je le dois.

En devenant maman, j’ai appris à nous écouter, moi et ma petite voix intérieure.

En devenant maman, j’ai appris que changer d’avis est un droit.

En devenant maman, j’ai appris à être libre; libre de vivre, de penser et de choisir ce que je veux ou non.

En devenant maman, j’ai appris à exister pour moi et que cela ne fait pas de moi une personne égoïste.

En devenant maman, j’ai appris que personne ne peut prendre soin de moi aussi bien que moi-même.

En devenant maman, j’ai appris que personne ne pourra j’avais m’aimer davantage que je n’arrive à m’aimer moi-même.

En devenant maman, j’ai appris à vivre et à donner sans me mettre à nu, sans m’oublier.

En devenant maman, j’ai appris que le temps est précieux et qu’il faut savourer chaque instant de la vie avec les personnes que nous aimons et qui nous aiment en retour.

Étrangement mais heureusement, en devenant maman et en devant prendre soin de petits êtres dépendant totalement de moi, j’ai appris à vivre pour moi avant de vivre pour les autres.

Crédit : Halfpoint/Shutterstock.com
logo parfaite maman cinglante

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *