Nouvelle maman, voici ce que je te promets

maman nouveau-né

Alors que tu t’apprêtes à devenir mère, nouvelle maman, je te promets de te dire les vraies choses.


Non pas pour te faire changer d’idée, mais pour t’éviter un trop gros choc face à la nouvelle réalité qui t’attend. Tout d’abord, c’est vrai qu’accoucher fait mal, que la montée laiteuse est douloureuse et que le manque de sommeil est difficile. C’est aussi possible que tu deviennes momentanément transparente aux yeux de ton amoureux et de tes proches qui n’auront d’yeux que pour ton petit bébé. Finalement, peut-être que ton corps d’avant la grossesse et ton travail te manqueront, que tu jalouseras parfois tes amis qui font la fête ou que tu t’ennuieras de partir sur un coup de tête en voyage. Forcément, ton ancienne vie te manquera par moments. Mais rassure-toi, ce sont tous des sentiments et des questionnements temporaires qui s’estomperont  au fil du temps. Parce que jour après jour, quand tu regarderas ton bébé, il te rappellera pourquoi tu n’échangerais pas ta nouvelle vie pour rien au monde.  


Alors que tu deviendras mère sous peu, je te promets de ne pas juger tes choix.


Malgré les mille et une choses qu’on te conseillera et l’infinité de façons de faire possibles, c’est toi qui auras toujours le dernier mot car tu seras la maman de ton enfant. Tu seras donc toujours la mieux placée pour savoir ce qui est bon ou non pour ton enfant. Ne doute jamais de ta petite voix intérieure qui te dictera quoi faire car c’est la meilleure des options. Tu auras mis neuf mois à concevoir ton petit et tu seras vingt-quatre heures sur vingt-quatre avec lui, alors je t’en supplie, ne laisse pas Ginette, ta belle-mère ou encore l’ami de ton ami remettre tes choix en question. C’est parfois difficile de se faire confiance à travers la maternité mais dans les moments de doute, il me fera plaisir de te rappeler que tu es une maman incroyable et que le jugement des autres n’a pas la moindre importance.


Alors que tu donneras bientôt la vie, nouvelle maman, je te promets d’être là pour toi.


Je serai présente pour ton bébé et aussi et surtout pour toi dans les meilleurs, comme dans les pires moments. Je serai heureuse pour toi quand tu me raconteras que ton bébé dort cinq heures en ligne, qu’il se tourne sur le ventre comme un grand et qu’il dit gaga depuis quelques heures. Et ce qui me fera tout autant plaisir, c’est de te sortir de chez toi pour te changer les idées et t’écouter quand tu auras besoin de mettre sur pause ton précieux rôle de maman.


Maintenant, j’aimerais que tu me promettes quelque chose à ton tour. Que tu ailles bien ou mal, j’aimerais que tu m’appelles. La maternité est fantastique, mais elle vient avec un cocktail d’émotions parfois difficiles à gérer. Sache que je serai toujours heureuse de venir te donner un coup de main quand tu te sentiras dépassée. Je pourrai plier ton linge ou bercer ton bébé le temps d’une douche. N’oublie jamais que demander de l’aide n’est pas une faiblesse. Au contraire, c’est avoir le courage de s’avouer vulnérable et c’est tout à fait normal de l’être par moments.

Crédit : KieferPix/Shutterstock.com
Anaïs Desjardins
ANAÏS DESJARDINS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *