Je suis une mère « indigne » et fière de l’être

mère embrasse enfant auto

Je suis cette mère indigne. Celle qui déroge souvent aux attentes de mes proches et de la société ainsi qu’à bien des conseils qu’on me donne sur la maternité. Celle qui a compris que si écouter sa petite voix intérieure et apprendre à lâcher prise relevaient de l’indignité, je ne pouvais qu’en être fière.

Je suis cette mère indigne qui n’a pas allaité son enfant très longtemps. Je dis ça parce que oui en 2021, la pression sociale d’allaiter existe et se fait toujours sentir. Honnêtement, j’aurais tant voulu que ça marche, mais non. C’était inconfortable et juste trop pour moi. Pour mon bien-être et celui de mon bébé, j’ai décidé de changer pour le lait commercial. Mais rassurez-vous, mon médecin me confirme à chaque rendez-vous que mon enfant est tout de même en excellence santé.

Je suis cette mère indigne dont la maison brille rarement comme celles sur Instagram. Je ne dis pas que ma demeure est insalubre, mais je choisis mes combats et Monsieur Net n’en fait pas toujours partie. Alors si tu viens chez moi et que tu remarques un surplus de poussière, des jouets partout et un panier de linge sale qui déborde, sache que j’ai seulement préféré prendre ce temps-là avec ma famille où peut-être même pour ne rien faire. Sans m’en vouloir.

Je suis cette mère indigne qui accepte l’aide qu’on m’offre avec plaisir et sans me sentir mal. Ceci étant, je ne te conseille pas de m’offrir tes services de gardiennage si tu n’es pas sérieuse car à ta grande surprise, je pourrais rapidement t’appeler pour te demander tes disponibilités pour garder mon petit. Avec la grande et fiable accessibilité aux garderies, il se peut fort bien que j’aie besoin de pauses d’ici sa rentrée officielle en maternelle.

Je suis cette mère indigne qui est capable de décrocher à 110%. Je pensais que j’aurais de la misère à passer le relais, mais pas du tout. Si je ne suis pas avec mon enfant, c’est parce qu’il est avec une personne en qui j’ai entièrement confiance et qui a mon numéro de téléphone. Je passe pratiquement vingt-quatre heures sur vingt-quatre à prendre soin de mon bébé alors je ne vois pas pourquoi je devrais me sentir coupable de profiter de mon verre de vin et de mes amies le temps d’une soirée.

Je suis cette mère indigne et je t’encourage fortement à l’être plus souvent aussi. Ne rien faire, se reposer, se choisir et profiter du moment sont toutes des choses qu’on ne « mérite pas », mais qui sont tout bonnement essentielles à ton équilibre, ton bonheur et à celui de ta famille. Rien ne sert d’être parfaite et de jouer les superwoman de la maternité en tout temps. Fais de ton mieux et à ton rythme; c’est ce qui fera de toi la meilleure des mamans.

Crédit : Nicoleta Ionescu/Shutterstock.com
Anaïs Desjardins
ANAÏS DESJARDINS

Une réflexion sur “Je suis une mère « indigne » et fière de l’être

  1. […] Je suis cette mère indigne. Celle qui déroge souvent aux attentes de mes proches et de la sociét... https://allaux.com/je-suis-une-mere-indigne-et-fiere-de-letre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *