À nous toutes qui nous appelons “maman”

maman embrasse bébé

À nous toutes qui nous appelons “maman”,

Nous sommes tant de femmes autour du monde à répondre au même nom, comme une équipe d’agents d’élite portant pour nom de code le plus joli mot du dictionnaire. Nous avons essayé, parfois rêvé, choisi, accepté, été surprises ou inquiètes de porter la vie, et rien ne nous a préparées à tout ce que ce tout petit mot s’apprêtait à bouleverser dans nos existences. Nous ne nous connaissons pas mais vivons toutes avec l’objectif de tenir la main de nos petits dans ce grand voyage qu’est la vie en leur donnant le meilleur de nous et le meilleur de tout.

Nous partageons les mêmes angoisses et les mêmes peurs. Sera-t-il suffisamment fort pour affronter ce monde, et assez audacieux pour le changer pour le mieux ? Nous ne nous battons pas toutes avec les mêmes armes et ne rencontrons pas toutes les mêmes obstacles, mais nous avons toutes au fond de nous cette force insoupçonnée qui nous permet de protéger ce petit bout de nous. Parce qu’aujourd’hui, nous sommes mères avant d’être femmes, et plus que jamais femmes depuis que nous sommes mères.

Nous sommes celles qui essuient les larmes de crocodile et de douleur, celles qui soignent les bobos aux genoux et au cœur, celles qui encouragent, écoutent malgré la fatigue, pardonnent, et protègent à nous en oublier nous-mêmes. Nous savons donner ce qui nous manque cruellement et partager même ce qui ne nous suffit pas. Nous savons réparer les jouets et les bêtises et retrouver les doudous et la confiance perdue. Aux yeux de notre tout petit, nous sommes le monde. Et si nous pouvions un instant nous voir à travers le regard de nos enfants, nous réaliserions combien chacune à notre échelle, nous sommes capables de tout.

Chaque jour, une multitude de petites choses donnent du sens à tous nos sacrifices et nous permettent de mesurer combien notre enfant nous remplit de sa lumière. Son sourire à la sortie de l’école, l’odeur de sa peau de bébé après le bain, la douceur de ses petites mains qui s’accrochent à notre cou, ses éclats de rire qui font vaciller notre cœur, ses yeux débordants d’innocence, les mimiques de son visage pendant qu’il dort. Tous ces petits riens qui un jour nous rendent invincibles et capables de soulever des montagnes et qui le lendemain, nous liquéfient le cœur et nous rendent si vulnérables.

Il nous est arrivé et il nous arrivera encore de faiblir, de ne pas nous sentir à la hauteur ou dignes de notre enfant. Il y aura toujours des jours où rien ne va, ou plus rien ne fait sens, où tout nous semblera insurmontable. Alors à toi, petite maman de l’autre côté de ton écran, quand l’évier, les panières de linge sale, et les couches seront pleins et que le frigo, le lit conjugal et ton cœur ne t’auront jamais semblé si vides, n’oublie pas qu’il y aura des jours meilleurs et que tu n’es pas seule car nous sommes des millions à partager tes inquiétudes et tes peines chaque jour.

Crédit : Bricolage/Shutterstock.com
Manea Teraiharoa
MANEA TERAIHAROA

Une réflexion sur “À nous toutes qui nous appelons “maman”

  1. […] À nous toutes qui nous appelons “maman”, Nous sommes tant de femmes autour du monde à répondr... https://allaux.com/a-nous-toutes-qui-nous-appelons-maman

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *