Je suis ta maman imparfaite

maman embrasse fils

Mon enfant,

Parce qu’on dit toujours que les maman sont incroyables, je pensais qu’en devenant maman, je deviendrais une super-héroïne capable de tout et que mes défauts s’envoleraient, mais j’ai bien vite réalisé que je suis toujours une humaine imparfaite.

Avant ta naissance, je croyais que j’arriverais à te répéter des centaines de fois une consigne sans m’impatienter et que je saurais quoi faire pour que tu ne jettes plus ta nourriture par terre. Mais je me rends compte que j’ai la mèche aussi courte qu’avant ton arrivée et parfois, quand tu hurles en m’en faire dresser les cheveux sur la tête sans raison apparente, je finis par être incapable de te cacher mon irritation. J’aimerais avoir des réserves infinies de patience, mais je ne suis que ta maman imparfaite.

Avant ta naissance, je pensais que je serais cette présence rassurante dont tu aurais besoin lorsque tu serais malade et que j’arriverais à guérir une grande partie de tes blessures avec le timbre calme de ma voix. Mais mes inquiétudes te concernant sont d’une force impressionnante et lorsque je te vois souffrir, je ne peux m’empêcher de parfois pleurer avec toi. Je sais que tu es très sensible et que tu ressens mes émotions quand je t’ai tout contre moi et parfois, je voudrais faire autrement. J’aimerais être forte et en contrôle, mais je ne suis que ta maman imparfaite.

Avant ta naissance, j’étais persuadée que je serais une maman confiante, à l’estime inébranlable. Je me voyais te donner toujours un bon exemple, te montrer comment être un humain fort, indépendant et bien dans sa peau. Mais mes blessures ne se sont pas guéries magiquement avec ta venue et il m’arrive d’être dure avec moi-même lorsque je sens monter la culpabilité qui vient inévitablement avec la maternité. J’aimerais te montrer davantage ce qu’est l’amour-propre pour que tu puisses toi aussi t’aimer au complet, mais je ne suis que ta maman imparfaite.

Avant ta naissance, je me voyais t’offrir le meilleur de moi à chaque instant. Je me voyais te donner seulement des aliments sains, toujours cuisiner pour toi. Je me voyais être au courant de toutes les meilleures techniques parentales et être toujours à l’affût pour empêcher tes nombreuses chutes. Mais je me rends compte que les écrans ont encore un pouvoir sur moi, parfois je ne te surveille que d’un œil et il m’arrive de manquer de constance quand je suis fatiguée. J’aimerais être la meilleure version de moi-même vingt-quatre heures sur vingt-quatre, mais je ne suis que ta maman imparfaite.

Je ne suis pas parfaite et j’ai même beaucoup de lacunes, mais je crois que l’un des plus grands secrets de la maternité est que les mamans parfaites n’existent pas. Tout le monde a des défauts, toi le premier, et pourtant, ta valeur ne changera jamais dans mon cœur. Alors je dois aussi me donner le droit à l’erreur et à l’imperfection. Je ne serai jamais cette super-héroïne que j’avais imaginée car les mères parfaites n’existent pas. La seule chose surnaturelle qui soit apparue à ta naissance est l’amour plus grand que nature que je ressens pour toi. Et celui-là est tout à fait parfait.

Crédit : Irene Miller/Shutterstock.com
Stéphanie Michaud
STÉPHANIE MICHAUD

2 thoughts on “Je suis ta maman imparfaite

  1. […] Mon enfant, Parce qu’on dit toujours que les maman sont incroyables, je pensais qu’en devenant m... https://allaux.com/je-suis-ta-maman-imparfaite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *